Athlétisme: l'outsider Lavillenie et la favorite Thompson en lice

Athlétisme: l'outsider Lavillenie et la favorite Thompson en lice

Le perchiste français Renaud Lavillenie lors du meeting de Monaco, le 21 juillet 2017 © Valery HACHE [AFP/Archives]

Le

Pour la première fois depuis 2009, le recordman du monde de la perche (6,16 m) Renaud Lavillenie aborde les Mondiaux sans l'étiquette de favori que la Jamaïquaine Elaine Thompson revendique sur 100 mètres, dont la finale est programmée dimanche soir à Londres.

"Cela enlève un petit peu de pression mais pas tant que ça parce que ce n'est pas comme si j'arrivais sans avoir jamais rien fait", a relativisé Lavillenie, quatre fois sur le podium aux Championnats du monde en plein air mais pas encore sur la plus haute marche.

"J'ai l'avantage d'avoir les qualifications (dimanche) qui vont me servir d'entraînement. Dans l'ensemble, je suis content d'avoir minimisé le temps perdu des derniers mois pour avoir un niveau assez correct", a poursuivi le Clermontois.

Âgé de 30 ans, Lavillenie a connu un hiver à l'enseigne des blessures. Comme nouveau papa, il a dû aussi partager son temps précieux avec sa petite fille née il y a trois semaines.

Sur un sautoir qui lui rappelle l'or des Jeux en 2012, et les anneaux olympiques tatoués sous son avant-bras droit, le Napoléon de la perche sera accompagné par son frère Valentin, Kevin Menaldo et le jeune Axel Chapelle.

La finale de la perche masculine est au programme mardi soir (20h30).

Thompson libérée

Double championne olympique (100/200 m) à Rio, Thompson a choisi de se focaliser sur le 100 m à Londres.

Blessée à un talon d'Achille, Thompson (25 ans) a délaissé les pointes pour des chaussures d'entraînement. "Je suis en forme et j'ai trouvé les chaussures adaptées", avait rassuré la Jamaïquaine volante en arrivant dans la capitale britannique en début de semaine.

Elle a levé les derniers doutes en dominant la 2e série sous la pluie en 11 sec 05 (v +0,8 m/s). La jeune Allemande Gina Luckenkemper a signé le scratch, ayant profité d'une piste encore sèche dans la 1re série pour goûter un premier chrono sous les 11 secondes (10.95).

Thompson connaît ses adversaires: l'Américaine Torie Bowie, la Néerlandaise Dafne Schippers, championne du monde en titre du 200 m, et l'Ivoirienne Marie Josée Ta Lou, toutes à l'aise en séries.

Côté français, Mahiedine Mekhissi, triple médaillé aux Jeux (2008/2012/2016), fait également ses débuts dimanche en séries du 3000 m steeple.

Adversaires en stock

Redescendu au dernier moment de Font Romeu (Pyrénées-Orientales), le Rémois est une valeur sûre. Mais, au fil des années, Mekhissi (32 ans) doit lutter, outre les pépins physiques, avec un cercle d'adversaires qui s'est élargi au-delà des quatre Kényans, dont trois champions olympiques.

Le Marocain Soufiane El Bakkali, l'Américain Evan Jager, dauphin de Conseslus Kipruto aux Jeux de Rio, et désormais les Ethiopiens sont les autres prétendants aux médailles.

Dimitri Bascou, médaillé de bronze à Rio, et Pascal Martinot-Lagarde, tous deux blessés, Garfield Darien a pris la relève comme leader du 110 m haies qui a souvent offert des satisfactions à la France.

Le Lyonnais, entraîné par son père, a battu son record personnel (13.09) fin juin à Ostrava. "Venu pour une médaille", même le champion olympique jamaïquain Omar McLeod ne fait pas peur à Darien.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques