Agression de Nathalie Kosciusko-Morizet : garde à vue prolongée pour l'élu de Normandie

Agression de Nathalie Kosciusko-Morizet : garde à vue prolongée pour l'élu de Normandie

Garde à vue prolongée pour agresseur présumé de NKM © Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Le
Par : Thierry Valoi

L'élu Normand, agresseur présumé de Nathalie Kosciusko-Morizet sur un marché parisien a nié les faits de violence, sa garde à vue a été prolongée.

Au terme d'une confrontation ce samedi 17 juin 2017 avec sa victime, Nathalie Kosciusko-Morizet, le maire de Champignolles (Eure), Vincent Debraize, agresseur présumé de la candidate, a nié les faits de violence. Sa garde à vue a été prolongée.

Le maire normand soutien d'Henri Guaino

L'élu normand, Vincent Debraize, 55 ans, faisait partie des maires à avoir parrainé la candidature à la présidentielle d'Henri Guaino, qui se présentait aux législatives face à Nathalie Kosciusko-Morizet, il avait été éliminé dès le 1er tour.

Le maire de Champignolles a annoncé qu'il donnerait une conférence de presse "pour donner sa version des faits" à l'issue de sa garde à vue.


Réactions

Marommix

18 juin 2017 , 11:58
Je me demande s'il ne ferait pas mieux de se taire, on dirait que comme celui qu'il a parrainé, il ait quelques difficultés avec la démocratie quand elle ne lui est pas favorable. Les insultes ne sont pas plus supportables que les tentatives d'intimidation et les coups. Sans lui, beaucoup de français ignoreraient encore Champignolles...
Signaler un contenu illicite
Réagir

1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques