En ce moment : Faut que tu m'aimes - STYLETO Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

A Chicago, capitale du crime, les policiers se réfugient dans l'art

Quand elle patrouille dans les rues de Chicago, Antoinette Alcazar, policière, admet se sentir parfois submergée par la tragédie quotidienne de cette ville surnommée la "capitale américaine du crime".

A Chicago, capitale du crime, les policiers se réfugient dans l'art
Tableaux peints par des policiers, notamment par Antoinette Alcazar, exposés dans un commissariat de police de Chicago le 5 mai 2017 - Nova SAFO [AFP/Archives]

"Je vois beaucoup de monde se faire tirer dessus. J'ai vu beaucoup de gens rendre leur dernier soupir", confie cette trentenaire.

"Entrer dans mon atelier, mettre de la musique et juste poser le pinceau sur la toile m'aide à surmonter tout ça", ajoute la jeune femme, policière depuis 11 ans.

Avec elle, 16 autres gardiens de la paix, en fonctions ou ayant récemment abandonné le service, présentent leurs oeuvres dans une exposition inédite à Chicago.

Avec 1.000 personnes touchées par balle depuis le 1er janvier, dont près de 200 sont décédées, sa réputation de "capitale du crime" ne colle pas par hasard à cette ville du nord des Etats-Unis. L'an dernier, Chicago a d'ailleurs battu un sombre record avec 4.331 blessés et plus de 750 morts par armes à feu, du jamais-vu en près de deux décennies.

Premiers à arriver sur les lieux du crime, premiers à annoncer la terrible nouvelle aux proches des victimes, les policiers sont aux premières loges des pires violences qui secouent la ville.

Certaines des oeuvres présentées témoignent sans détour des meurtrissures laissées aussi chez les forces de l'ordre.

Photographies, peintures, dessins au fusain et sculptures en acier, l'exposition, intitulée en anglais "Dimensions: An Exploration of Artistic Expression of Chicago Police Officers", rassemble 56 oeuvres.

Antoinette Alcazar a apporté cinq tableaux, dont un intitulé "Submergée" où l'on voit une femme peinte en bleue, assise recroquevillée dans une position foetale, le monde autour d'elle éclatant en bruyantes tonalités rouges et dorées.

"J'essayais de représenter l'intensité du sentiment d'être submergée", explique-t-elle, émue, à l'AFP, les yeux embués.

- 'Au-delà de l'uniforme' -

Pour cette première, les policiers ont été si nombreux à vouloir présenter leurs oeuvres que les organisateurs ont dû en décevoir certains, faute de place dans ces lieux qui servent d'habitude de salle de réunion. Face à cet engouement, l'exposition, censée au départ ne durer qu'un jour, a été étendue jusqu'à la fin de la semaine prochaine.

Derrière le projet: Sean Loughran, chef de la police dans le 20e District de Chicago qui voulait montrer que les hommes et femmes de la police étaient bien plus que leurs simples uniformes.

"J'espère que le public percevra l'autre dimension des policiers qui est montrée ici", ajoute le commandant, gardien de la paix depuis vingt ans.

"Etre créatif me permet vraiment d'évacuer le stress", explique Sean Loughran, qui présente aussi plusieurs de ses photos.

En ouvrant leurs sensibilités au public, ces policiers espèrent aussi améliorer leur relation avec une population régulièrement scandalisée par les cas retentissants de brutalités policières visant des Noirs.

Fin 2015, la vidéo de la mort de Laquan McDonald --un adolescent noir, non armé, tué de 16 balles par un policier blanc-- a poussé à l'ouverture d'une enquête sur les pratiques de la police de Chicago et révélé un usage excessif de la force.

En service depuis 24 ans, Sandy Walter espère donc que l'exposition permettra de changer la perception du public. "Nous ne sommes pas seulement ce que vous voyez au journal télévisé, nous ne sommes pas seulement ce que les gens imaginent", affirme-t-elle.

"Nous sommes beaucoup plus que cela."

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Urgent vend maison
Urgent vend maison Ernes (14270) 241 000€ Découvrir
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
à louer maison jumelée à Darnetal...
à louer maison jumelée à Darnetal... Darnétal (76160) 545€ Découvrir
à vendre pour investisseur maison jumelée...
à vendre pour investisseur maison jumelée... Darnétal (76160) 115 000€ Découvrir
Automobile
Toile de tente en coton
Toile de tente en coton Rouen (76000) 350€ Découvrir
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Jeux : Gagnez votre barbecue à gaz
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
A Chicago, capitale du crime, les policiers se réfugient dans l'art