En ce moment : SUPERMODEL - MANESKIN Ecouter la radio

Caen. Rémi Lancien, Caennais, luthier et meilleur ouvrier de France

Artisan, meilleur ouvrier de France, Rémi Lancien répare, améliore, entretient et fabrique altos violons, guitares et violoncelles à Caen (Calvados) depuis 1993. Ce 27janvier 2017 il se raconte dans son atelier.

Caen. Rémi Lancien, Caennais, luthier et meilleur ouvrier de France
Rémi Lancien, Luthier et meilleur ouvrier de France à Caen - Marc EYNAUD

Le 27 janvier est pour les musiciens une date particulière, c'est en effet le jour de la naissance de Mozart et celui de la mort de Verdi.L'homme dont il est question aujourd'hui les connait bien!

Rémi Lancien a atterri à Caen (Calvados) en 1993. Dans son atelier rue Froide, à deux pas de la place Saint-Sauveur, il répare, rénove et parfois crée altos, violons, guitares et autres instruments à corde. Un métier proche de l'ébénisterie "à la différence que mes meubles à moi sonnent" précise-il en souriant.

Une famille de musiciens

Pour le responsable de la branche caennaise de la maison Le Canu (installée aussi à Paris), la musique a toujours été une affaire de famille. Il est en effet le fils de Noël Lancien, premier grand Prix de Rome en 1958 et ancien directeur du conservatoire de Nancy (1970-1997).

Rémi Lancien, comme ses frères et soeur pratiquaient donc la musique. Lui-même jouait de l'alto et c'est en se rendant fréquemment chez le luthier qu'il s'est découvert une vocation. Cette dernière, il l'a aussi transmise à ses cinq enfants qui pratiquent chacun un instrument même si pour le moment aucun d'entre eux ne manifeste l'envie de reprendre un jour le flambeau ou plutôt l'archet paternel.

Un savoir-faire ancien

"Globalement je travaille à la façon de Stradivarius et les artisans du XVIIIe siècle. En termes de machine j'ai une scie à ruban, une perceuse et une meule," affirme l'artisan. Ils sont très peu concernés par les innovations technologiques. "Sauf dans les vernis. On utilise par exemple les lampes à UV pour sécher les vernis à huile" précise-il.

De l'industriel à l'artisanat, les prix diffèrent…

Si un violon d'entrée de gamme coûte 600 euros. Il faut en débourser plus de 1000 pour un instrument manufacturé. Un luthier comme lui demandera entre 8 et 10 000 euros même s'il consacre davantage de temps à la rénovation qu'à la création. Quant aux violons fabriqués par les grands maîtres reconnus mondialement, les prix peuvent atteindre plus de 15 000 euros. "Il faut savoir qu'un violon représente une centaine d'heures de travail" prévient-il. En effet, la précision est de mise lorsqu'on le voit manipuler un rabot faisant la taille d'une noisette.

Des anecdotes qui n'ont pas de prix

"J'ai reçu en réparation un Stradivarius daté de 1682, une pièce magnifique". Et on le croit sur parole, en 2001, un Stradivarius de 1682 a été vendu aux enchères en Angleterre pour 621 600 euros. En 1998, un autre avait atteint 1,5 million d'euros. Encore plus récemment un Stradivarius de 1719, devenu l'instrument le plus cher du monde, a été proposé aux enchères avec une mise de départ de 45 millions d'euros. Il n'a d'ailleurs pas trouvé d'acheteurs.

Bonus: la recommandation musicale

"De but en blanc, je vous répondrai le mouvement lent du concerto en sol de Ravel. Et en violon, le final du concerto de Bethoveen!"

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Rémi Lancien, Caennais, luthier et meilleur ouvrier de France