Avec "Faire mes courses", ces Normands veulent aider le commerce

Par T.A

19h06 - 27 avril 2020

Cette nouvelle plateforme veut rassembler les initiatives des commerçants ou des producteurs, pour faciliter la consommation locale. -

Originaire de Saint-Saëns, Arnaud et Alexandra Lemercier sont à l'origine d'une nouvelle plateforme baptisée "Faire mes courses". Elle doit faciliter la mise en relation des commerçants et des producteurs avec les consommateurs.

Faire mes courses.fr : c'est le nom d'une nouvelle plateforme pour faciliter la mise en relation des commerçants et des producteurs avec les consommateurs. "Deux semaines après le début du confinement, j'ai bien vu que des magasins ouverts étaient moins fréquentés que d'habitude alors que les gens avaient le droit d'y aller", raconte Arnaud Lemercier, habitant de Saint-Saëns et développeur web, à l'origine de cette initiative avec sa compagne, Alexandra, "passionnée de développement local".

Aider le commerce local

Le déclic ? "Quand j'ai vu un producteur de ma commune jeter une partie de sa production laitière et une partie de ses fromages de Neufchâtel." L'envie est alors là, d'encourager la consommation locale et "apporter un outil numérique" pour les producteurs qui commencent à organiser, chacun de leur côté, des nouveaux modes de distribution de leurs produits (par téléphone, mail, réseaux sociaux, etc.) face à l'interdiction de nombreux marchés.

Cette plateforme s'adresse à tous, en ville comme à la campagne. Le but est de tout centraliser en un même endroit, avec des fonctionnalités similaires, alors que chaque commune propose aussi son initiative individuelle depuis le début du confinement. "Il y a des systèmes qui ne sont pas pratiques, où il faut aller sur le site de la ville, trouver la liste des producteurs participants à des retraits de produits, puis les contacter par téléphone. Et en plus, il n'y a pas les prix", souligne Arnaud Lemercier.

La plateforme se veut simple d'utilisation, que ce soit pour les commerçants ou les producteurs que les consommateurs. - DR

Fonctionnement simple

Le principe de la plateforme est plutôt simple : "Il s'agit de proposer au consommateur ce qu'il trouve habituellement sur la place de son village ou son marché habituel", poursuit Arnaud Lemercier. Le consommateur "retrouve ses habitudes et ses commerces". À l'inverse d'autres plateformes comme le Normand Ollca, Faire mes courses ne propose pas de service de livraison, "nous ne faisons pas de logistique". C'est le commerçant ou le producteur qui gère son mode de retrait ou de livraison, de même pour les modes de paiement (carte bancaire, chèque, etc.)

Pour chaque producteur ou commerçant, un panier est créé pour le client. - DR

Avec cette plateforme solidaire, gratuite, Arnaud Lemercier veut aider tout le monde, qu'importent les moyens de chacun entre des magasins de centre-ville ou des producteurs qui n'ont pas les finances pour adhérer à une association de commerçants.

Galerie photos