En ce moment : HOLD MY HAND - LADY GAGA Ecouter la radio

Normandie. L'opération de la dernière chance est en cours pour le béluga dans la Seine

Environnement. Les services de l'État, les associations et les experts vétérinaires sont mobilisés pour tenter de sauver le béluga égaré dans une écluse de la Seine à Notre-Dame-de-la-Garenne, mardi 9 août dans la soirée. Il doit être transporté par camion vers Ouistreham dans la nuit.

Normandie. L'opération de la dernière chance est en cours pour le béluga dans la Seine
Le béluga était enfermé dans l'écluse de la Garenne près de Gaillon.

L'opération est périlleuse, même si les autorités veulent se montrer optimistes. Mardi 9 août 2022, une manœuvre inédite était mise en place pour tenter de sauver le béluga égaré dans la Seine depuis plusieurs jours. Il était enfermé dans un bassin de l'écluse de la Garenne, tout près de Gaillon, dans l'Eure, à des centaines de kilomètres de son habitat naturel. "On ne sait pas s'il peut le supporter mais il faut le tenter", annonçait en début de soirée la Isabelle Dorlial Pouzet, la sous-préfète d'Évreux, avant de détailler l'opération.

Isabelle Dorliat Pouzet, secrétaire générale et de la préfecture et sous-préfète d'Évreux a détaillé l'opération.

Plus de 80 personnes sont mobilisées : des pompiers, des gendarmes, des experts vétérinaires mais aussi des membres de l'association Sea Shepherd ou Apex.

Un transport vers Ouistreham

L'animal devait être capturé à l'aide d'un immense filet, avant d'être levé dans une cage par une grue, puis placé dans un camion frigorifique, entre 18 et 20 degrés.

La grue et la cage qui devait permettre de lever le béluga.

C'est à bord de ce camion que le béluga doit être transporté vers Ouistreham.

C'est à bord de ce camion que le cétacé doit rejoindre un bassin d'eau salée dans une écluse de Ouistreham, mis à disposition par la Région. Il devrait y passer trois jours avant d'être ramené en mer.

"L'animal est extrêmement maigre, son état corporel est alarmant", prévient Isabelle Brasseur, responsable éducation recherche et conservation au Marineland d'Antibes. "Plusieurs examens médicaux vont être mis en place pour savoir au fur et à mesure ce qu'il faut faire." Une partie de ses examens médicaux va avoir lieu pendant le trajet. Le sortir de l'eau douce pour le remettre en milieu salin était malgré tout la priorité numéro un. L'experte prévient : "Il pourrait décéder maintenant, pendant la manipulation, pendant le trajet... C'était néanmoins important de le tenter."

Impossible en tout cas d'endormir l'animal pendant la manœuvre. "Ces animaux ont une respiration consciente. Si on l'anesthésie, il ne va plus respirer."

L'opération particulièrement délicate devait se poursuivre toute la soirée. Ce n'est que dans la nuit que l'on saura si elle a été un succès.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Normandie. L'opération de la dernière chance est en cours pour le béluga dans la Seine