En ce moment : SHARE THAT LOVE (NO RAP) - LUKAS GRAHAM Ecouter la radio

Un été au Havre. Une œuvre pérennisée, d'autres visibles encore quelques semaines

Art, Culture. L'heure est au bilan pour la cinquième édition d'Un été au Havre, le parcours artistique estival de la ville. Les organisateurs dressent un bilan positif.

Un été au Havre. Une œuvre pérennisée, d'autres visibles encore quelques semaines
L'exposition de Fabio Viale à la villa maritime  est celle qui a rencontré le plus de succès.

Si les 200 goélands de Patrick Murphy trônent toujours sur les fenêtres de l'hôtel de ville, la saison 2021 d'Un été au Havre s'est officiellement achevée le dimanche 19 septembre. Le Groupement d'intérêt public organisateur estime que "la manifestation conforte sa place dans l'offre à vocation touristique du Havre et de ses environs".

Malgré l'absence de fête d'ouverture, les jauges restreintes des expositions et l'absence de croisiéristes, les organisateurs estiment que 735 000 visiteurs ont foulé le quai de Southampton, où trois nouvelles œuvres étaient visibles. "Plus précisément, 318 000 personnes ont été recensées sur les lieux de comptage de public des quatre parcours", à l'entrée des expositions ou aux points de médiation culturelle.

L'exposition la plus fréquentée a été celle installée dans les jardins de la Villa Maritime, ouverts exceptionnellement au public pour exposer les statues tatouées de Fabio Viale. 27 850 visiteurs ont foulé la pelouse.

Les rochers dorés sont maintenus

Les visiteurs étrangers ont sans surprise été moins nombreux, avec des touristes venus à 80 % du quart nord-ouest de la France.

Outre les goélands, visibles jusqu'au départ de la transat Jacques Vabre, dimanche 7 novembre, on pourra continuer à profiter de l'œuvre Jusqu'au bout du monde de Fabien Mérelle. La statue, reconstruite après un incendie, restera visible dans la cathédrale Notre-Dame en attendant son emplacement définitif. Enfin, Gold Coast, les rochers dorés du collectif HeHe sur le front de mer, rejoignent la collection d'œuvres permanente.

Lire aussi. Le Havre. Des pépites d'or géantes sur le front de mer

Comment est estimée la fréquentation ?

Pour estimer le nombre de visiteurs, les organisateurs s'appuient sur plusieurs lieux de comptage, où se trouvent des médiateurs culturels. C'était par exemple le cas à l'entrée de la Villa Maritime. Ils collectent également des données avec l'opérateur de téléphonie mobile Orange, par le biais de Flux Vision Tourisme. Cette solution de comptage anonyme permet de convertir des informations techniques du réseau mobile en indicateurs statistiques, afin d'analyser la fréquentation de territoires et le déplacement des populations. Des données ont été collectées sur la zone quai Southampton du 26 juin au 31 août.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
Un été au Havre. Une œuvre pérennisée, d'autres visibles encore quelques semaines