En ce moment : EN TETE A TETE (LIVE) - M Ecouter la radio

[Enquête] Calvados. Le CBD cherche à s'imposer

Société. Le CBD se démocratise à Caen, avec l'ouverture de nombreuses boutiques ces derniers mois.

Publié le 08/09/2021 à 08h00
[Enquête] Calvados. Le CBD cherche à s'imposer
Jérémy Guilbert est le gérant d'une boutique de CBD à Caen.

"Tu as goûté la dernière ?", lance Jérémy Guilbert, le gérant de Weecl, place Saint-Sauveur à Caen, à l'un de ses clients. On pourrait presque se croire dans un restaurant ou un bar avec les dernières bières IPA à la mode.

"Ce n'est pas de la drogue légale, ça va beaucoup plus loin. Il y a tout un aspect soin par les plantes"

Pourtant, Jérémy Guilbert est le gérant d'une boutique de cannabidiol, aussi appelé CBD. Comme le chanvre, ces dernières années, ces magasins ont fleuri un peu partout à Caen : rue Saint-Pierre, rue de Falaise, rue Basse… "On s'est installés à Caen il y a quatre mois. La première boutique a été ouverte à Dijon il y a six mois et on va continuer de s'étendre." Dans ces magasins, on trouve le chanvre sous toutes ses formes : huile sublinguale, e-liquides, roll-on en application cutané, savon, fleurs, résine… En plus des formes, tous les goûts sont disponibles, comme des fleurs goût cookie, pour un aspect plutôt récréatif : "Il y a des gens qui veulent simplement profiter de la tisane." D'autres à l'inverse, comme "des anciens fumeurs, viennent pour se détacher de ce qu'ils consommaient illégalement, mais on ne le conseille pas à fumer". D'autres encore le consomment comme "une aide alternative pour certains maux". La clientèle présente est très diversifiée et une partie recherche cet aspect. "Il y a un véritable boom des magasins de CBD car ça va dans la tendance actuelle de consommer plus naturel, bio, de se tourner vers des médecines alternatives."

Démocratisation et marketing

Cette démocratisation n'est pas due au hasard. Quand on arrive face à la devanture, c'est moderne, design, loin de la feuille de cannabis affichée partout avec le vert en couleur dominante. Place aux couleurs sobres et dans l'air du temps. Une fois à l'intérieur, on se sentirait presque dans une épicerie vrac avec les produits disposés dans des bocaux en verre. "On veut sortir du stéréotype du magasin de CBD qui s'apparente au cannabis. On veut une approche rassurante, que nos mères et nos grands-mères veuillent rentrer dans la boutique." Visiblement, cette méthode fonctionne : "J'ai des clients de tous horizons professionnels et de tout âge : de 18 ans à 80 ans et plus. Une personne de 92 ans est venue m'acheter des huiles pour son arthrose, c'est mon client le plus âgé", indique le vendeur. Pour Jérémy Guilbert, "ce n'est pas de la drogue légale, ça va beaucoup plus loin. Il y a tout un aspect soin par les plantes. On ne va pas guérir, mais ça peut aider."

Même si aucun chiffre d'affaires n'est dévoilé par le gérant, ce dernier affirme "qu'il y a une bonne évolution du côté de la clientèle. Il faut aussi prendre le temps de se faire connaître, car ça ne fait pas très longtemps que l'on s'est installés." Et parmi le nombre de magasin qui s'est implanté récemment, il faut trouver sa place. "Entre les boutiques physiques et celles sur Internet, ça fait un bon nombre."

Comme n'importe quelle autre commerce, le temps est désormais venu pour Jérémy Guilbert de fidéliser ses acheteurs.

Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
[Enquête] Calvados. Le CBD cherche à s'imposer