En ce moment : BAD GUY - BILLIE EILISH Ecouter la radio

Orne. Le palmarès des radars automatiques qui ont flashé le plus en 2020

Route. En 2020, 27 radars fixes ont flashé 69 000 infractions de non-respect de la limitation de vitesse sur le bord des routes ornaises.

Orne. Le palmarès des radars automatiques qui ont flashé le plus en 2020
Les radars automatiques implantés sur le bord des routes et autoroutes de l'Orne ont flashé à 69 000 reprises en 2020.

Les radars automatiques ont été mis en service en 2003 pour lutter contre les excès de vitesse, qui sont tenus responsables d'un accident mortel sur trois sur les routes de France. Les 27 radars fixes implantés de long des routes du département de l'Orne (le radar vitesse moyenne de Magny est hors service) ont flashé à 69 000 reprises tout au long de l'année 2020.

28 % des accidents mortels dans l'Orne liés à la vitesse

Sur la plus haute marche du podium, celui qui a flashé le plus est celui de Charencey, avec 18 000 messages d'infraction relevés. Ce radar est situé sur la RN 12, dans Saint-Maurice-les-Charencey, sur une portion de voie limitée à 50 km/h. Viennent ensuite respectivement le radar de Gouffern-en-Auge sur la RD 926 (50 km/h) qui a enregistré 9 800 flashs, puis celui de Neauphe-sous-Essai sur l'autoroute A 28 (130 km/h) qui a enregistré un peu plus de 9 000 flashs. "Il convient de remettre ces chiffres dans le contexte de l'accidentologie dans l'Orne", souligne la préfecture. Dans ce département en 2019, le facteur vitesse avait été relevé dans 28 % des accidents mortels.

Cette année-là au niveau national, le produit de la globalité des amendes "infractions de la route" s'était élevé à 1,65 milliard d'euros, dont près de la moitié, 760 millions d'euros, issus des amendes liées aux contrôles automatisés.

Où va l'argent des PV d'infractions ?

Si 13,2 % affectés au désendettement de l'État, les recettes générées par les radars sont réparties, au niveau national :
• 231 millions d'euros ont été affectés à l'amélioration du réseau routier et à sa sécurité. L'agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF) a été créée en 2004 pour financer les projets d'infrastructures nationales.
• 120 millions d'euros vont pour les projets de sécurité routière des collectivités territoriales.
• 283 millions ont été alloués à la Délégation à la sécurité routière (DSR) pour déployer les systèmes automatiques de contrôle et de sanction et pour financer le système de gestion des points de permis de conduire, dont l'expédition des lettres d'information des contrevenants sur les points dont ils disposent. Il s'agit aussi de financer les dispositifs de prévention de sécurité routière pour mieux lutter contre les mauvais comportements sur la route (études et campagnes de communication).
• Enfin, 26 millions d'euros ont été alloués au fonds de modernisation des établissements de santé.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Orne. Le palmarès des radars automatiques qui ont flashé le plus en 2020