En ce moment : OUT IN STYLE (FEAT CECILIA KRULL) - CELESTAL Ecouter la radio

Creully. Réfugiés : trois questions sur le nouveau Centre d'accueil près de Caen

Depuis ce mercredi 19 juillet 2017, une vingtaine de réfugiés initialement installés à Caen (Calvados) ont emménagé dans les locaux d'un ancien Ehpad de Creully, à une vingtaine de kilomètres de là.

Creully. Réfugiés : trois questions sur le nouveau Centre d'accueil près de Caen
Vincent Ferrier, sous-préfet de Bayeux (Calvados), présente l'organisation du Centre d'Accueil et d'Orientation de Creully où sont arrivés une vingtaine de migrants mercredi 19 juillet 2017.. - Frédéric Oblin

Suite à la réorganisation des différents CAO, Centres d'accueil et d'orientation, du Calvados, une vingtaine de réfugiés viennent d'emménager dans les locaux d'un ancien Ehpad de Creully (Calvados), à une vingtaine de kilomètres de Caen. Vincent Ferrier, le sous-préfet de Bayeux, répond aux questions de Tendance Ouest sur ce sujet.

Pourquoi avoir décidé d'une nouvelle organisation?

Il y avait un souci d'accueillir dans de bonnes conditions les réfugiés qui viennent sur le département, de soulager le CAO de la presqu'ile de Caen et de répartir les réfugiés sur le territoire de façon plus équilibrée pour ne pas tous les concentrer sur la seule commune de Caen.

A l'automne, nous avions déjà ouvert un CAO sur la commune de Bretteville-sur-Laize, c'est donc le deuxième en dehors de Caen. Les réfugiés pourront réaliser leurs démarches administratives en partie directement sur place, ou alors en se rendant sur Caen avec un minibus qui fera la navette.

Qui sont les réfugiés qui seront accueillis dans ce nouveau CAO?

Une vingtaine de réfugiés sont arrivés mercredi, de différentes nationalités, majoritairement des Afghans et des Soudanais. Le principe d'un CAO, c'est d'être le premier endroit d'accueil, un sas d'arrivée pour les réfugiés. Par définition, ils n'ont pas vocation à rester très longtemps, seulement les quelques mois de l'instruction de leur dossier.

La capacité maximale de ce nouveau CAO est de 60 à 70 personnes. Le souci que l'on avait, en dialogue avec les élus, c'était de remplir ce centre de façon progressive. La capacité maximale ne veut pas dire occupation effective, il y aura d'autres vagues d'arrivées, étalées dans le temps.

Qui prend en charge le coût de cet hébergement?

Tout est pris en charge par l'État, rien ne pèse sur la collectivité locale. Une association, Dom'Ici, assure la gestion de ce centre. Tout compris, il faut compter une somme globale d'environs 25€ par jour et par réfugié. Cela comprend du personnel sur place, des travailleurs sociaux mais aussi des gardiens, un directeur sur le site... donc un encadrement important pour que tout fonctionne dans de bonnes conditions.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Creully. Réfugiés : trois questions sur le nouveau Centre d'accueil près de Caen