En ce moment : RENDS L'AMOUR (PI) - BENJAMIN BIOLAY Ecouter la radio

Le Premier ministre Edouard Philippe soutient Bruno Le Maire dans l'Eure

Le Premier ministre Edouard Philippe était en déplacement à Pacy-sur-Eure, dimanche 28 mai 2017. Objectif : afficher son soutien à son ministre de l'Economie Bruno Le Maire, candidat aux législatives sur la 1re circonscription du département.

Le Premier ministre Edouard Philippe soutient Bruno Le Maire dans l'Eure
Le Premier ministre est venu soutenir Bruno Le Maire à Pacy-sur-Eure, dimanche 28 mai 2017. - Mathilde Blard

Joli coup de pouce pour la campagne de Bruno Le Maire, ministre de l'Economie mais surtout candidat aux élections législatives dans la 1re circonscriptiton de l'Eure. Dimanche 28 mai 2017, le Premier ministre Edouard Philippe lui a rendu visite à Pacy-sur-Eure pour l'assurer de son soutien dans cette élection. 

Les électeurs de l'Eure valideront la recompositon politique

"Nous avons un Président de la République qui essaie de rassembler autour de lui des personnes qui n'ont pas forcément la même famille politique mais qui ont la même envie que lui", a rappelé le Premier ministre.

Un message clair en faveur de son ministre, récemment exclu du parti Les Républicains tout comme lui. C'est donc sous l'étiquette Majorité présidentielle que Bruno Le Maire tentera de décrocher sa place à l'Assemblée nationale.  "Je veux que ce soit les électeurs de l'Eure qui valident ou non cette recomposition", a de son côté assuré Bruno Le Maire. 

Un scrutin serré

Une partie qu'il devra jouer face à une candidate LR, Coumba Dioukhané, et qui s'annonce serrée dans une circonscription où le Front national a frolé les 50% des suffrages au second tour de l'élection présidentielle. "Je suis convaincu que les électeurs feront le bon choix pour la France", déclare, pourtant confiant, le ministre de l'Economie. 

De son côté, la République en Marche n'a pas investi de candidat face au ministre. Son référent départemental, Fabien Gouttefarde, était du déplacement des deux ministres. "C'est important de montrer qu'En marche est représenté, a-t-il assuré. Bruno Le Maire nous a rejoints, et nous nous en félicitons. Tous deux participent de la complémentarité que l'on a toujours voulu créer."

Son ministère en jeu

S'il perd ce scrutin, il devra démissionner de son ministère comme le veut la règle imposée à tous les membres du gouvernement. Le candidat eurois a toutefois assuré : "je garderai un oeil sur ma circonscription quoi qu'il arrive !" malgré ses responsablités nationales en cas de victoire.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le Premier ministre Edouard Philippe soutient Bruno Le Maire dans l'Eure