En ce moment : TOUT SAVOIR - ADE Ecouter la radio

Caen. Calvados : cinq véhicules incendiés dans le quartier de la Guerinière à Caen

Un homme âgé de 31 ans a été jugé le jeudi 29 décembre 2016 par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour destruction de biens appartenant à autrui. Les faits se sont déroulés en août et septembre 2016 dans le quartier de la Guerinière au sud de Caen.

Caen. Calvados : cinq véhicules incendiés dans le quartier de la Guerinière à Caen
Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) sur la prequ'ile - Joëlle Briant

Un homme, âgé de 31 ans, mise en cause, a comparu le jeudi 29 décembre 2016 devant le tribunal de grande instance de Caen. Le mercredi 31 août et le lundi 5 septembre 2016, pas moins de cinq véhicules ont été incendiés dans le quartier de la Gueriniere, au sud de l'agglomération de Caen (Calvados). 

Un mineur interpellé grâce à son ADN

En tout, cinq voitures ont brulées dans les nuits du 31 aout et du 9 septembre 2016 dans ce quartier de la Guerinière. Un bidon d'essence est retrouvé sur les lieux, portant l'ADN d'un mineur. Celui-ci est interpellé pour d'autres causes. Brûlé au visage, il est placé en garde à vue et reconnait les faits. Pour sa part jugé par le tribunal pour enfants, il dit ne pas avoir agi seul et avoir obéi aux injonctions du prévenu.

Des témoins du quartier corroborent : "ils étaient deux", "c'était par représailles". Ce qui fait dire au président : "Dans ce quartier, on règle ses problèmes entre soi, en mode far west !".

Dénégations

Mais le prévenu nie les faits "Je n'avais aucune raison de faire ça ! Dans le temps j'ai cramé deux ou trois poubelles, c'est vrai, mais c'était avant !".

Effectivement, son casier judiciaire dénote d'un passé tourmenté : menaces de mort, dégradations, vols en réunion, vols aggravés, usage de stupéfiants, conduite alcoolisée en récidive...

Dix-huit mois de prison avec sursis requis

La procureure estime que malgré tout, le jeune l'accuse précisément malgré la peur qu'il doit ressentir. "Les éléments me semblent suffisant pour entrer en voie de condamnation."

Dix-huit mois de prison avec sursis sont requis assortis de 24 mois de mise à l'épreuve. S'y ajoute l'interdiction de contact avec le mineur, pour éviter les conséquences d'une rancoeur.

Un commanditaire est bien pratique

L'avocate de la défense s'insurge : " Un commanditaire est bien pratique ! Le jeune ne sait même plus qui lui a donné l'argent pour acheter l'essence ! Les témoignages sont sujets à caution car dans ce dossier on n'a que des on-dits."

La cour, après délibération, relaxe le prévenu.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Calvados : cinq véhicules incendiés dans le quartier de la Guerinière à Caen