En ce moment : SOME NIGHTS - FUN Ecouter la radio

Silvio Berlusconi devant les juges de Milan

La saison des procès s'ouvre pour le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi.

Silvio Berlusconi devant les juges de Milan
Lundi 28 mars, il a comparu devant le tribunal de Milan qui va le juger pour fraude fiscale au profit de son groupe de télévisions. Après quoi il sera jugé, également à Milan, pour prostitution de mineure, abus de pouvoir et corruption... 
Mais dans les deux cas, devant ses juges, le “Cavaliere” n'abdique rien de sa faconde. “Accusations non seulement dénuées de fondement mais totalement ridicules”, “procès de juges communistes contre leur adversaire idéologique”, “attaque de la gauche contre le seul obstacle qui l'empêche de reprendre le pouvoir”... “En Italie le communisme n'a pas capitulé”, a proclamé Berlusconi, avant de déclarer en apothéose : “Je suis l'homme le plus accusé de l'univers et de l'histoire !”. Ceci pour l'affaire de fraude fiscale.
Quant à l'affaire de prostitution et d'abus de pouvoirs (afin de faire libérer la call-girl, arrêtée pour vol), il la balaie : c'est “une insanité forgée par les rouges”.
Il existe cependant un enregistrement téléphonique, que Berlusconi lui-même ne nie pas, et dans lequel il ordonne aux policiers milanais de libérer la jeune femme car, prétend-il, “c'est la nièce de Moubarak.”
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Silvio Berlusconi devant les juges de Milan