En ce moment : RESPIRE ENCORE - CLARA LUCIANI Ecouter la radio

Rouen : trahis par leurs petites habitudes, ils se retrouvent au tribunal

Une gérante de société d'assurance de cyber marchandises, ayant constaté des irrégularités lors des livraisons, a porté plainte. Deux internautes rouennais ont été condamnés.

Rouen : trahis par leurs petites habitudes, ils se retrouvent au tribunal

Le 19 novembre 2009, la gérante d’une société d’assurances de cyber marchandises portait plainte : nombre de ses clients ont été "floués". Des internautes, peu scrupuleux, se sont frauduleusement procurés les codes, les coordonnées et les numéros de cartes bleues pour effectuer des achats sur internet. Mais la plaignante s’est étonnée de ce que le nom des bénéficiaires évoluait, mais pas leurs adresses. Régulièrement, les colis étaient livrés route de Darnétal, rue de Martainville ou de Fontenelle à Rouen.

Flagrant délit

Elle s’est mise alors à filtrer l’envoi des commandes. Toutes ont été bloquées, en attendant des informations complémentaires. Toutes, sauf une. Il s’agissait d’une commande d’alcool, à destination du 281 route de Darnétal. Le paquet a été placé sous étroite surveillance. Les enquêteurs ont ainsi découvert sous la sonnette une série de noms rajoutés à ceux des locataires. Le 23 novembre, A. A. et son comparse ont été arrêtés en flagrant délit. Dans leur appartement, les forces de l’ordre ont retrouvé des bordereaux de transactions, factures, ordinateurs portables ainsi que les commandes précédemment livrées : poussettes, vêtements, besace, etc. Le préjudice subi a été estimé à 13.479 €.

En procédant à des investigations plus poussées, les policiers ont retrouvé dans les portables des deux interpellés 3 des 6 ou 7 numéros de téléphones énumérés dans la plainte. Leurs ordinateurs avaient en mémoire les adresses mail utilisées pour passer les commandes ainsi que les adresses ip des sites marchands. Manifestement les deux inculpés avaient leurs petites habitudes.

Le 6 mars dernier, A. A. a été condamné, en son absence, à six mois d’emprisonnement pour escroqueries, entre janvier 2008 et novembre 2009. Son co-prévenu sera jugé ultérieurement.

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen : trahis par leurs petites habitudes, ils se retrouvent au tribunal