En ce moment : RUNNIN' (LOSE IT ALL) - NAUGHTY BOY Ecouter la radio

Rouen. Trois ans après, le procès du meurtrier présumé de Mamoudou Barry s'ouvre

Faits Divers. Trois ans après les faits, le procès du meurtrier présumé de cet enseignant-chercheur guinéen débute mercredi 14 septembre 2022, pour trois jours, devant la cour criminelle de Seine-Maritime.

Rouen. Trois ans après, le procès du meurtrier présumé de Mamoudou Barry s'ouvre
L'agression ayant provoqué la mort de Mamoudou Barry avait déclenché une très forte émotion à Rouen, et dans le reste de la France.

Le procès était très attendu par la famille et des proches de Mamoudou Barry.

C'était le 19 juillet 2019. L'universitaire guinéen, enseignant-chercheur en droit à Rouen se rend chez un ami pour regarder la finale de la coupe d'Afrique des Nations. Dans la rue, à Canteleu, il est pris à partie par un individu qui, sans raison apparente, lui assène plusieurs coups de poing et coups de bouteille en proférant des insultes racistes. Une mauvaise chute, un important épanchement de sang, la victime est conduite d'urgence au CHU de Rouen. Elle y perd la vie le lendemain, à l'âge de 31 ans.

Cette agression a déclenché une vive émotion dans la population et d'importantes marches, chaque année, pour dire non au racisme.

Quelques heures après l'agression, un suspect d'une trentaine d'années, déjà connu des services de police a été interpellé. Il ne sera entendu que de longues semaines après les faits, alors qu'il est interné, souffrant d'importants troubles psychiatriques.

Un dossier complexe

Au bout de l'expertise, il a été décidé que, même si son jugement pouvait être altéré, la responsabilité pénale du suspect pouvait être engagée.

Il est jugé devant la cour criminelle de Seine-Maritime pour "violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner, commise en raison de la race, l'ethnie, la nation ou la religion". Il encourt jusqu'à 20 ans de prison. Pas de juré donc lors de ce procès mais cinq juges qui devront trancher, d'ici vendredi 16 septembre, sur ce dossier complexe, en raison du caractère raciste mais aussi de la pathologie de l'accusé, toujours interné.

La famille et les proches de Mamoudou Barry attendent en tout cas des réponses. "Quand vous tuez un être humain qui ne vous a rien fait, même si la justice doit décider, on espère que la peine sera à la hauteur", explique son grand frère, Mamadou, qui veut surtout comprendre : "Pourquoi cette rage, pourquoi s'est-il acharné sur lui ?"

Reste à savoir si l'accusé sera en capacité de répondre précisément sur les faits.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Trois ans après, le procès du meurtrier présumé de Mamoudou Barry s'ouvre