En ce moment : QUAND - TROIS CAFES GOURMANDS Ecouter la radio

Brexit. L'avenir toujours incertain des pêcheurs normands

Pêche. Alors qu'un nouveau cycle de négociations s'ouvre ce mardi 8 septembre entre Londres et Bruxelles au sujet d'un accord sur le Brexit, le Commissaire européen pour l'environnement, les affaires maritimes et la pêche, Virginijus Sinkevičius, était à Cherbourg-en-Cotentin dans la matinée, à la rencontre des acteurs économiques du territoire, et notamment des pêcheurs. 

Brexit. L'avenir toujours incertain des pêcheurs normands
Le Commissaire européen pour l'environnement, les affaires maritimes et la pêche, Virginijus Sinkevičius, a réaffirmé la position de l'Union européenne : "Pas d'accord avec les Britanniques s'il n'y a pas d'accord sur la pêche" lors de sa visite de Cherbourg-en-Cotentin ce mardi matin. - Photo Caron

Depuis le 31 janvier 2020 minuit, date d'entrée en vigueur du Brexit, les pêcheurs normands sont dans le brouillard… Les négociations reprennent ce mardi 8 septembre entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour parvenir à un accord de libre-échange, mais la crainte d'un "no deal" plane. Un des sujets qui pose encore problème, c'est la pêche. Les pêcheurs normands réclament un accès inchangé aux eaux britanniques, mais les Britanniques, eux, exigent plus de souveraineté, au détriment des intérêts de leurs voisins. Le Commissaire européen pour l'environnement, les affaires maritimes et la pêche, Virginijus Sinkevičius, a réaffirmé la position de l'Union européenne : "Pas d'accord avec les Britanniques s'il n'y a pas d'accord sur la pêche" lors de sa visite de Cherbourg-en-Cotentin ce mardi matin.

Il a rencontré des acteurs économiques du territoire, et notamment des pêcheurs, qui sont inquiets, comme l'explique Dimitri Rogoff, président du Comité régional des pêches de Normandie :

Dimitri Rogoff

Et dans le cas où Londres revient sur son engagement pris lors du Brexit ? Le "pire des scénarios", selon le président de la Région Normandie Hervé Morin : "Environ 300 bateaux de pêche vivent grâce aux eaux territoriales britanniques, donc les conséquences économiques seraient extrêmement lourdes sur l'ensemble de l'activité puisque tout le monde se rabattrait sur les eaux françaises… J'espère que la raison va l'emporter", conclut-il. Les pourparlers continuent jusqu'à mi-octobre.

 

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Brexit. L'avenir toujours incertain des pêcheurs normands