En ce moment : SOMEONE YOU LOVED - LEWIS CAPALDI Ecouter la radio

Cléon. Crue de la Seine : l'heure est aux indemnisations des sinistrés à Cléon

35 communes de Seine-Maritime et de l'Eure ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, par un arrêté paru jeudi 15 février 2018. Sur place, les experts des assurances viennent constater les dégâts. Reportage à Cléon (Seine-Maritime).

Cléon. Crue de la Seine : l'heure est aux indemnisations des sinistrés à Cléon
L'expert de l'assurance est passé mercredi 14 février 2018 chez René et Ginette Bigaré à Cléon (Seine-Maritime). - Amaury Tremblay

Deux semaines après le pic de la crue de la Seine, jeudi 1er février 2018, le fleuve a retrouvé son lit, même si l'eau persiste dans de nombreux champs dans le secteur des boucles d'Elbeuf (Seine-Maritime). Huit communes de Seine-Maritime et 27 de l'Eure ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, par un arrêté paru jeudi 15 février 2018 au Journal officiel.

L'eau est toujours présente dans certains champs près de Cléon, deux semaines après la crue. - Amaury Tremblay

Cette déclaration permet aux sinistrés des communes concernés d'être indemnisés plus facilement. Ces derniers jours, les experts des assurances se sont déplacés dans la plupart des habitations touchées par la crue. C'est le cas, à Cléon (Seine-Maritime), dans la maison de René et Ginette Bigarré, les deux retraités habitent juste en face de la Seine.

"Je n'ai pas fait le ménage"

Pour que l'expert se rende compte des dégâts, ils n'ont touché à rien dans leur maison : "la table est encore sur ses cales et le nettoyage n'a pas été fait", détaille Ginette Bigarré. "Une entreprise de nettoyage viendra car tout est pris en charge par l'assurance." Les deux retraités n'en sont pas à leur première crue, "on a eu huit centimètres, mais on a une pompe dans la maison qui permet d'évacuer l'eau qui rentre par infiltration".

René Bigarré a laissé les protections devant ses fenêtres, en prévision d'une nouvelle montée de la Seine. - Amaury Tremblay

René Bigarré avait d'ailleurs préparé sa maison pour faire face à la crue de la Seine, en mettant en place des barrages devant les portes et fenêtres. "Il y a eu 50 centimètres autour de la maison", précise-t-il. "Ces mesures de précaution sont indispensables car l'expert de l'assurance nous demande, en premier lieu, si on a protégé la maison."

Des communes dans l'attente

156 communes touchées par la crue de la Seine sont dans l'attente d'être reconnues en état de catastrophe naturelle. "Les dossiers ont, pour le moment, été ajournés dans l'attente d'expertises complémentaires", précise un communiqué du ministère de l'Intérieur. "Ils feront l'objet d'un nouvel examen lors d'une nouvelle commission d'ores et déjà programmée le mardi 6 mars prochain."

Les communes situées en aval d'Elbeuf n'ont, en effet, pas été reconnues en état de catastrophe naturelle, dont Rouen (Seine-Maritime).

    • Écoutez le reportage de Tendance Ouest à Cléon :

Reportage d'Amaury Tremblay à Cléon

Galerie photos
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cléon. Crue de la Seine : l'heure est aux indemnisations des sinistrés à Cléon