En ce moment : Bottega - EVA Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Blainville-sur-Orne. Une bande de jeunes ne supporte pas une réflexion dans un bus de Caen

Mardi 2 août 2016 dans un bus de Caen (Calvados) un groupe de trois jeunes gens chahute. Un usager leur demande de se calmer. Mal lui en prend car cela va lui valoir cinq jours d'incapacité totale de travail. L'agression s'est produite à Blainville-sur-Orne au nord-est de Caen (Calvados).

Blainville-sur-Orne. Une bande de jeunes ne supporte pas une réflexion dans un bus de Caen
Demandant à une bande de jeunes de se calmer dans un bus un homme se retrouve frappé à coups de matraque - Joëlle Briant

Mardi 23 janvier 2018 un jeune homme âgé de 19 ans a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour violences aggravées commises le mardi 2 août 2016 en début de soirée à Blainville-sur -Orne au nord-est de l'agglomération.

Frappé avec une matraque télescopique

L'homme demande aux jeunes qui sèment le bazar dans le bus de se calmer. Au lieu de cela l'un d'eux se place derrière lui et l'arrose avec une bouteille d'eau lui demandant s'il veut se battre. L'homme descendu à l'arrêt de Blainville-sur-Orne est suivi par la bande et agressé. "Ils m'ont dit qu'ils allaient me punir. J'ai reçu des coups de matraque sur la tête, ils se sont jetés sur moi, je suis tombé". Ayant réussi à s'enfuir, la victime s'en sort avec cinq jours d'incapacité totale de travail, une plaie à la main ayant due être suturée.

Gratuit, violent et lâche

Retrouvé grâce à la vidéosurveillance du bus, l'agresseur présent à l'audience parle d'avoir "juste mis une balayette". Son casier judiciaire mentionne déjà un acte de violence avec arme. Le procureur qui qualifie les faits de gratuits, violents et lâches requiert une peine de prison avec sursis.

Le prévenu écope de 6 mois de prison avec sursis, d'une interdiction de détenir une arme durant 5 ans (celle-ci étant confisquée). Il devra verser à la victime 100 euros de préjudice matériel (son pantalon ayant été déchiré), 115 euros de préjudice fonctionnel temporaire (en dédommagement de son arrêt de travail), 500 euros de pretium doloris et enfin 300 euros de préjudice moral.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
à louer maison jumelée à Darnetal...
à louer maison jumelée à Darnetal... Darnétal (76160) 545€ Découvrir
à vendre pour investisseur maison jumelée...
à vendre pour investisseur maison jumelée... Darnétal (76160) 115 000€ Découvrir
La Bresse, dans les Vosges...
La Bresse, dans les Vosges... La Bresse (88250) 0€ Découvrir
Automobile
Toile de tente en coton
Toile de tente en coton Rouen (76000) 350€ Découvrir
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Blainville-sur-Orne. Une bande de jeunes ne supporte pas une réflexion dans un bus de Caen