En ce moment : FAIS-LE - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Rouen. Barentin : un sexagénaire abuse de deux jeunes filles

Le prévenu qui est jugé ce jour mardi 21 mai 2019 devant le Tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) est accusé d'agression sexuelle à l'encontre de deux jeunes filles, mineures à l'époque des faits. 

Publié le 23/05/2019 à 09h00
Rouen. Barentin : un sexagénaire abuse de deux jeunes filles
Prison ferme pour l'agresseur sexuel - Tendance Ouest Rouen

En février 2012, la première victime dépose plainte au commissariat de Barentin pour faits de viol. Les faits remontent à trois ans. La victime, qui habite le même immeuble que son agresseur, est majeure depuis. Elle le décrit comme son oncle, une sorte de père de substitution. Elle vient régulièrement chez lui pour recevoir l'enseignement coranique du prévenu, qui s'érige en professeur. Lors d'une de ses visites, elle le décrit se déshabillant et s'exhibant nu devant elle, lui caressant les jambes et la poitrine, lui enlevant son pantalon et entamant un rapport sexuel. La jeune fille est à l'époque collégienne, naïve et traumatisée, et se tait lorsque le prévenu lui propose de l'argent pour ne rien dire à personne.

Après avoir dénoncé ces faits, son père l'exhorte à retirer sa plainte car il prétend qu'elle est folle. C'est ce qu'elle fait le 1er mai 2012, mais elle maintient ses accusations devant les policiers en ajoutant que cela s'était déjà passé avec une amie de sa sœur. En octobre 2012, la famille est entendue et reconnaît que, si tous les enfants ont suivi l'enseignement coranique du prévenu, la jeune collégienne a changé de comportement au fil du temps.

Il récidive

Un examen psychiatrique et gynécologique révèle un profil fragile : la jeune victime prend régulièrement des médicaments de manière incontrôlée et a fait plusieurs tentatives de suicide. D'autre part, l'examen médical souligne clairement les preuves physiologiques de rapport sexuel abouti. On apprend également qu'en 2010, une seconde plainte pour abus sexuel est déposée par une deuxième jeune fille, qui assistait assidûment aux cours dispensés par le mis en cause. La jeune fille a, depuis lors, surmonté cette épreuve beaucoup mieux que la première victime, laquelle fait des séjours réguliers en hospitalisation psychiatrique. Pour la partie civile, "les faits d'agression sexuelle sont avérés", tandis que le Procureur de la République, insistant sur la qualification de viol qui aurait dû caractériser ce dossier, ne reconnaît "aucune circonstance atténuante au prévenu". Sa défense estime qu'il y a "beaucoup trop de contradictions dans cette affaire". Après délibération, le Tribunal déclare Amadou Barro, 59 ans, coupable des faits reprochés et le condamne à une peine de trois ans de prison ferme.    

    • Lire aussi. "#MeToo": les Français davantage sensibilisés aux inégalités femmes/hommes
    • Lire aussi. Manche : 30 ans de prison pour le violeur d'une fillette de 3 ans

    • Lire aussi. Rouen : l'agresseur est reconnu pénalement irresponsable

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Barentin : un sexagénaire abuse de deux jeunes filles