En ce moment : LE TEMPS PASSE - EMMA PETERS Ecouter la radio

Rouen. [Dossier] Municipales 2020 : qui briguera la mairie de Rouen ?

À un an des élections municipales, la rédaction de Tendance Ouest s'intéresse aux possibles candidats à la mairie de Rouen (Seine-Maritime).

Rouen. [Dossier] Municipales 2020 : qui briguera la mairie de Rouen ?
Les candidats devraient être nombreux à se présenter lors des élections municipales en 2020 pour tenter de prendre la tête de la Ville de Rouen, qui compte plus de 110 000 habitants.

Personne n'a encore franchi le pas. Mais à un an des municipales, le voile se lève peu à peu sur les possibles prétendants. La rédaction de Tendance Ouest livre ses indiscrétions sur la mairie de Rouen (Seine-Maritime).

Parti socialiste

Yvon Robert n'y retourne pas. Est-ce la fin de la municipalité PS ? Qui pour garder ce bastion au cœur de la fabiusie ? Le parti, conformément aux instructions nationales, désignera son candidat par un vote des militants à l'automne. Un sondage avait été commandé par la fédération rouennaise pour "tester" la popularité de personnalités. Le nom de Nicolas Mayer-Rossignol, l'ancien président de la Région, circule le plus. Il a déjà reçu le soutien de Nicolas Rouly, le premier secrétaire fédéral ou du président de la Métropole, Frédéric Sanchez. Et il est venu prendre des informations sur le terrain en assistant à de nombreuses réunions du Grand débat national.

Extrême gauche

Il apparaît peu probable qu'une liste d'union emmène le Parti communiste avec la France insoumise. Les deux partis d'extrême gauche devraient présenter leur propre candidat. Manuel Labbé, élu communiste à la Ville, apparaît comme le mieux placé. À la France insoumise, les responsables des différents groupes d'action se refusent pour le moment à se projeter dans les municipales. Sans nier qu'un candidat pourrait briguer la tête de la Ville.

La République en marche

Jean-Louis Louvel, patron du groupe PGS, président du club de rugby, nouveau patron de Paris-Normandie, se lancera-t-il dans la course ? Il ne nie pas la possibilité mais assure qu'il se place "dans un rôle d'observateur" pour éventuellement se ranger derrière "un homme ou une femme" dont le discours parviendrait à le convaincre. Pourrait-il être le candidat soutenu par LREM ? "C'est sûr qu'il a le profil d'un marcheur", confie un membre du parti, même s'il reste des points à éclaircir. D'autant que d'autres pourraient être intéressés. Comme Robert Picard, conseiller municipal centriste qui vient de rallier LREM. Ou encore Damien Adam, député de la 1re circonscription. "Pourquoi pas si je suis le meilleur pour conduire la liste", confie-t-il en dénonçant la "situation dramatique" de la ville avec le manque d'entretien des bâtiments municipaux.

Les écologistes

"Il faut une liste pour représenter l'écologie politique", affirme Jean-Michel Bérégovoy d'EELV. Sous quelle forme ? Sous quelle étiquette ? Avec un rassemblement citoyen ? Cela reste flou, comme le candidat qui portera ce combat. Jean-Michel Bérégovoy comme en 2014 ? "Je pourrais être maire de Rouen", dit-il. Mais ira-t-il ? Pas sûr, à la fois pour des raisons personnelles et parce qu'il n'est pas certain d'être le meilleur représentant.

Droite et centre

Le dossier est entre les mains du président de la Région Normandie, Hervé Morin. Également à la tête du parti Les Centristes, il s'est accordé avec Les Républicains pour organiser un sondage, confié à l'Ifop, comme cela avait été fait pour la Ville d'Amiens, en 2013. "Celui qui arrive en tête de ce sondage est désigné candidat", explique Hervé Morin qui évoque les mois de septembre ou octobre pour l'organiser. Parmi les noms évoqués : Marine Caron, Catherine Morin-Desailly ou encore Jonas Haddad.

Rassemblement national

Peu de doute dans le parti de Marine Le Pen. Guillaume Pennelle, 44 ans, professeur d'histoire-géographie devrait être le candidat. "C'est une possibilité même si cela doit se faire en collaboration avec ma direction", explique-t-il. En 2014, la liste qu'il emmenait a pu se maintenir pour une triangulaire au second tour et recueillir un peu moins de 12 % des voix. En 2020, il entend mener campagne pour plus de représentativité des Rouennais au sein de la Métropole et pour le désendettement de la Ville.

Et d'autres

D'autres candidats s'intéressent de près à la mairie de Rouen. L'Éveil citoyen d'Abdelkrim Marchani devrait former une liste pour porter une vision hors des partis et mettre en avant la démocratie participative. Génération.s, le parti de Benoît Hamon, pourrait aussi avoir ses velléités propres même si Laura Slimani assure pour l'heure être concentrée pleinement sur les élections européennes, pour lesquelles elle est candidate.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. [Dossier] Municipales 2020 : qui briguera la mairie de Rouen ?