En ce moment : RUN - ONEREPUBLIC Ecouter la radio

Rouen. Rouen : De la prison ferme pour une atteinte sexuelle dans la rue

Le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) a entendu à la barre, lundi 19 février 2018, un prévenu jugé en comparution immédiate. L'individu, âgé de 36 ans, est accusé d'atteinte sexuelle à l'encontre d'une jeune passante.

Rouen. Rouen : De la prison ferme pour une atteinte sexuelle dans la rue
Une jeune femme a été agressée dans une rue de Rouen, le prévenu écope de quatre mois de prison ferme. - Patrick Joliff

Un prévenu a été jugé, lundi 19 février 2018, devant le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) pour des faits d'atteinte sexuelle à l'encontre d'une jeune femme. Les faits se sont produits dans une rue de Rouen, jeudi 15 février 2018, lorsqu'une jeune femme rentre chez elle. Il fait sombre et elle aperçoit soudain une ombre fondre sur elle. Johnny Badin, 36 ans, lui bâillonne la bouche d'une main tout en lui passant son autre main sous ses vêtements jusqu'à vouloir atteindre son entrejambe.

La jeune femme se débat, mais il insiste. Dans l'action, elle glisse et tombe contre le trottoir. Un jeune homme voit la scène et vient porter secours à la victime tandis que son agresseur s'enfuit. La police est alertée et la victime donne une description de son agresseur suffisamment précise sur le plan vestimentaire pour que celui-ci soit retrouvé. Interpellé, il ne résiste pas et est placé en garde à vue.

L'alcool n'explique pas tout

Lors de son audition, il reconnaît les gestes et s'empresse de confesser son addiction à l'alcool de longue date et son usage régulier de cannabis. À la barre, il tente d'expliquer ses gestes en se retranchant derrière ses addictions. "J'avais bu et je suis sorti, j'ai agi par pulsion". Son casier judiciaire fait état de deux condamnations pour violences sur mineur et usage de stupéfiants.

Une expertise psychiatrique le décrit comme un individu calme ne présentant pas de troubles psychotiques apparents ni d'altération de son discernement. En somme, pour le ministère public, "il se cache derrière sa conduite addictive", et il est "parfaitement responsable de ses actes". Pour sa défense, "on ne peut accréditer toutes les déclarations de la victime". Reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, le tribunal le condamne à 10 mois de prison dont six assortis du sursis ainsi qu'à une mise à l'épreuve de deux ans.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Rouen : De la prison ferme pour une atteinte sexuelle dans la rue