Seine-Maritime : la falaise haute de 45 mètres s'effondre, 14 maisons évacuées

Seine-Maritime : la falaise haute de 45 mètres s'effondre, 14 maisons évacuées

Au pied de la falaise à Villequier, les habitants vont devoir évacuer leurs maisons.

Le
Par : Gilles Anthoine

À Villequier (Seine-Maritime), sur les bords de la Seine, la tranquillité du hameau La croix Dussault est perturbée depuis janvier 2017. L'effondrement de la falaise a engendré l'évacuation de trois maisons. Après expertise, il s'avère que la falaise est très instable. Le rapport a été rendu public le 24 janvier 2018. La mairie va prendre un arrêté de péril visant onze autres maisons.

Onze maisons de Villequier (Seine-Maritime) menacées par une falaise fluviale vont devoir être évacuées dans les plus brefs délais. Villequier est une petite ville en bord de Seine rattachée à la nouvelle commune de Rives-en-Seine (Caudebec-en-Caux).

Une ancienne carrière de pierre

La falaise fluviale longe la D81. Elle est haute de 45 mètres et il s'agit d'une ancienne carrière de pierre exploitée jusque dans les années 1930. Au pied de cette falaise, ont été construites 17 maisons au début des années 1960, au hameau La Croix Dussault. Le 26 janvier 2017, 4 000 m3 de roche se sont effondrés brutalement et trois maisons ont été évacuées en urgence.

Sur les 17 maisons de La Croix Dussault, 14 vont être détruites. - Gilles Anthoine

Un arrêté de péril a été pris par la mairie pour lancer les procédures de relogement et d'indemnisation. Le fond d'État Barnier a été déclenché. Il s'agit d'un fond qui permet d'indemniser les victimes en rachetant leur maison au prix de leur valeur avant l'arrêté de péril.

    • Lire aussi : Un pan de falaise s'écroule au Tréport, 10 000 m3 de roche se détachent

11 nouvelles maisons à évacuer

Une étude géologique a dû être effectuée, par le cabinet Géolithe (Rennes). Une étude confirmée par le Bureau de recherches géologiques et minières. Le résultat a été présenté aux habitants du hameau le 24 janvier 2018. Sur les 14 maisons restantes, 11 vont devoir être évacuées. Les risques d'effondrement sont trop importants.

Écoutez l'entretien réalisé avec Stéphanie Hacquet, le maire délégué de Villequier :

0:00
0:00

C'est presque tout le hameau en entrée de ville qui va disparaître. - Gilles Anthoine

Les maisons seront rasées

La mairie de Rives-en-Seine devrait prendre un arrêté de péril entre le 5 et le 9 février 2018. Les habitants devront partir dans les meilleurs délais. Des solutions de relogement sont déjà à l'étude. Le fond Barnier sera une nouvelle fois sollicité. C'est la commune qui va racheter les maisons et les terrains avant de se faire rembourser par l'État. À terme, les maisons seront rasées et le terrain clôturé.

Coût total de ces opérations : environ deux millions d'euros.

Galerie photos


1234
Votez pour votre groupe préféré Papillons de Nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques