En ce moment : RENDS L'AMOUR ! - BENJAMIN BIOLAY Ecouter la radio

Bosc-Guérard-Saint-Adrien. Lait contaminé : une famille de Seine-Maritime porte plainte contre Lactalis

Des révélations du Canard enchaîné ont ciblé, mercredi 3 janvier 2018, le groupe mayennais Lactalis dans l'affaire du lait infantile contaminé aux salmonelles. En Seine-Maritime, la famille Hallet a décidé de porter plainte contre le groupe après que leur enfant ait consommé du lait Picot.

Bosc-Guérard-Saint-Adrien. Lait contaminé : une famille de Seine-Maritime porte plainte contre Lactalis
Hélène Hallet a donné du lait Picot, produit par Lactalis, à son fils Axel, jusqu'à la révélation de l'affaire.

Le groupe mayennais Lactalis est au cœur de nouvelles révélations concernant le lait infantile contaminé aux salmonelles. Le Canard enchaîné affirme, dans son édition du mercredi 3 janvier 2018, que l'entreprise était au courant de la contamination depuis le mois d'août.

    • Lire aussi : Lait contaminé Lactalis : la réponse des autorités mise en cause

En Seine-Maritime, la famille Hallet, qui habite à Bosc-Guérard-Saint-Adrien, est concernée par ces lots de lait contaminé. En effet, leur petit garçon prénommé Alex et âgé de 18 mois a bu du lait Picot jusqu'à la révélation de l'affaire le 9 décembre 2017.

Hélène Hallet

"Je suis énervée de me dire que c'est un lait qu'on achète en pharmacie, délivré par des professionnels de la santé, et de se dire qu'il n'y a pas plus de précautions alors que c'est pour des bébés", dénonce Hélène Hallet, la mère de famille. "On a donné à nos enfants des produits qui contiennent des bactéries." Surtout, elle faisait confiance à Lactalis puisque ses deux filles aînées avaient pris le même lait il y a quelques années.

Dépôt de plainte

La mère de famille a donc pris une décision avec son mari : tous les deux portent plainte à la gendarmerie contre le groupe mayennais Lactalis : "il s'agit de protéger notre enfant si des symptômes devaient apparaître plus tard et pour montrer notre désarroi face à cette usine d'agroalimentaire".

Pour Hélène Hallet, dans cette affaire, "Lactalis a plutôt pensé à continuer à faire des profits plutôt qu'à la santé de nos enfants". La boîte de lait consommé par son enfant a ainsi été fabriquée en juillet 2017, "ce qui laisse penser que la production était déjà contaminée par des salmonelles".

Différents symptômes

La famille a d'ailleurs consulté le médecin mercredi 3 janvier 2018 alors que le petit Axel présente différents signes laissant penser à une contamination aux salmonelles : "il a eu plusieurs épisodes de diarrhées et de maux de ventre". Hélène Hallet se demande désormais, avec son médecin, s'il ne faut pas réaliser des études plus poussées même si son enfant n'a plus consommé de lait Picot depuis près d'un mois.

Hélène Hallet

D'autres symptômes inquiètent la mère de famille dont une prise de poids insuffisante qui a été relevée par plusieurs autres parents d'enfants concernés par cette contamination aux salmonelles.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Bosc-Guérard-Saint-Adrien. Lait contaminé : une famille de Seine-Maritime porte plainte contre Lactalis