En ce moment : BONES - IMAGINE DRAGONS Ecouter la radio

Caen. Calvados : le propriétaire trouve deux hommes endormis dans sa maison

Jeudi 23 février 2017, une personne retirée en maison de retraite et propriétaire d'une maison à Caen (Calvados), décide de s'y rendre. Quelle n'est pas sa surprise d'y découvrir deux hommes endormis ! Ils ont été jugés le mardi 23 mai 2017 par le tribunal de grande instance de Caen. Ils ne se sont pas présentés à l'audience.

Caen. Calvados : le propriétaire trouve deux hommes endormis dans sa maison
L'un des couloirs du tribunal de grande instance de Caen (Calvados). - Joëlle Briant

Mardi 23 mai 2017, Abdelkader Khabati, marocain âgé de 18 ans, et Abdelkarim Bahar, syrien âgé de 21 ans, ont été jugés pour violation de domicile par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados).
Sont également reprochés au second des faits d'outrages envers une personne dépositaire de l'autorité publique.

Garde à vue mouvementée

A l'arrivée de la police, le 23 février 2017, les deux hommes prennent la fuite. Et c'est après une course-poursuite qu'ils sont appréhendés.
En garde à vue, le plus âgé se montre le plus véhément, insultant un policier et tapant sur la porte de sa cellule. Durant l'interrogatoire, il ne cesse d'enfoncer son comparse, lui mettant sur le dos la détérioration du volet, le coup de pied pour briser la fenêtre et même... les injures proférées à l'adresse de l'agent !

"La France, c'est la galère"...

Il finit par affirmer qu'ils avaient auparavant sonné et que, sans réponse, ils avaient estimé qu'il s'agissait d'un squat et qu'ils pouvaient s'y installer. Sa conclusion ? "La France, c'est la galère".

Plusieurs identités différentes

Tous les deux ont déjà été condamnés pour vols (et ont volé ensemble), se présentant devant la justice avec plusieurs identités différentes. Trois pour le plus âgé et cinq pour le plus jeune.

Le tribunal a suivi l'avis du parquet qui sollicite des peines fermes.
Abdelkader Khabati écope de 7 mois de prison ferme (y compris la révocation d'un sursis) ;
Abdelkarim Bahar écope de 10 mois de prison ferme (8 mois ainsi que la révocation d'un sursis de 2 mois). S'y ajoute 300 euros de dommages et intérêts pour outrages. Les frais de justice s'élèvent à 500 euros.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Calvados : le propriétaire trouve deux hommes endormis dans sa maison