En ce moment : MONDE NOUVEAU (YUKSEK REWORK) - FEU! CHATTERTON Ecouter la radio

Moscou (AFP). Ukraine: Steinmeier à Moscou pour une médiation face à une escalade dangereuse

...

Moscou (AFP). Ukraine: Steinmeier à Moscou pour une médiation face à une escalade dangereuse
Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et son homologue Frank-Walter Steinmeierlors de leur rencontre à Moscou le 18 novembre 2014 - AFP
Le chef de la diplomatie allemande a appelé mardi Kiev et Moscou à respecter les accords de paix face à une escalade "dangereuse" dans l'est séparatiste de l'Ukraine où l'Otan a dénoncé un renforcement militaire russe "très grave". A son arrivée à Moscou, après une visite à Kiev, Frank-Walter Steinmeier a souligné la nécessité "d'entreprendre des efforts considérables pour qu'une scission de l'Europe n'ait pas lieu, et pour trouver une voie commune", avant de commencer son entretien avec son homologue russe Sergueï Lavrov. Mais plus tôt dans la journée, le chef de la diplomatie russe avait d'avance douché les espoirs d'accalmie dans la crise en estimant qu'il ne fallait pas attendre d'avancée immédiate. M. Lavrov avait toutefois concédé qu'un dialogue en direct était essentiel "pour obtenir des réponses honnêtes". Au cours de sa visite à Kiev, M. Steinmeier avait estimé pour sa part, après une rencontre avec le président ukrainien Petro Porochenko, que la situation dans l'Est était "dangereuse" et ne faisait que "s'aggraver". Le responsable allemand, dont le pays est le principal médiateur entre Kiev et Moscou, a défendu les accords de Minsk signés en septembre entre Ukrainiens et séparatistes prorusses avec la participation de la Russie et de l'OSCE. Ces accords avaient permis la mise en place d'un cessez-le-feu désormais quotidiennement bafoué. "Les accords de Minsk ne sont pas parfaits, mais ce sont des accords de base. Il faut les respecter", a-t-il déclaré. La visite de M. Steinmeier intervient sur fond de craintes d'une "guerre totale" dans l'Est séparatiste prorusse où les violences ne connaissent pas de répit. - La Russie menacée d'isolement - Au même moment à Bruxelles, le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, a accusé la Russie de "continuer de déstabiliser l'Ukraine". "La Russie a le choix: la Russie peut soit participer à une solution de paix négociée ou elle peut continuer sur le chemin qui mènera à son isolement", a-t-il mis en garde au début d'une réunion avec les ministres européens de la Défense. "Nous voyons des mouvements de troupes, d'équipements, de tanks, d'artillerie et aussi de systèmes de défense anti-aérienne modernes", a détaillé M. Stoltenberg. "C'est un renforcement militaire très grave () à la fois en Ukraine et sur le côté russe de la frontière".Les accusations de déploiement massif russe avancées depuis plus d'une semaine par Kiev et les Occidentaux sont qualifiées d'"élucubrations" par la diplomatie russe. Les autorités ukrainiennes disent pourtant se préparer au "pire scénario" dans le conflit qui a déjà fait plus de 4.100 morts depuis la mi-avril. - Négocier en "terrain neutre" - Après l'accueil glacial réservé à Vladimir Poutine le week-end dernier lors du sommet du G20 en Australie, M. Lavrov a tout de même déclaré mardi à Minsk espérer que les relations de la Russie avec l'Union européenne n'ont pas atteint un point de "non-retour". Il a également pressé les autorités ukrainiennes de s'engager dans des négociations avec les rebelles. Une option inacceptable pour Kiev qui les qualifie de "terroristes" aux ordres de Moscou. "Tout dépend en premier ordre du président russe", a lancé mardi le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk en invitant Moscou à négocier "en terrain neutre". La Russie a immédiatement rejeté cette invitation de Kiev. "Le plus important, ce sont les négociations entre Kiev et les régions, et non pas une tentative de se cacher derrière un paravent de formats (de négociations) qui n'aboutissent à rien", a déclaré un vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karassine, cité par l'agence publique Ria Novosti.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Moscou (AFP). Ukraine: Steinmeier à Moscou pour une médiation face à une escalade dangereuse