En ce moment : TAKE MY BREATH - THE WEEKND Ecouter la radio

L'appel au civisme du maire de Rouen : "L'Armada doit se vivre à pied"

Toute la ville est prête à faire la fête pour la sixième édition de l'Armada. Yvon Robert, le maire de Rouen, nous livre ses impressions.

L'appel au civisme du maire de Rouen :

Cette sixième édition bénéficie-t-elle de la même ferveur que les précédentes ?

"Oui, tout le monde en parle. Il y a une forte attente de la part des Rouennais, de toutes les catégories sociales, d'ailleurs. Le réaménagement des quais, rive droite comme rive gauche, apporte une dimension supplémentaire, sans commune mesure avec les éditions précédentes. Je me rappelle la toute première, en 1989. Il y avait ce côté improvisé, sur des quais mal entretenus. Tout cela a bien changé et je crois que l'Armada a participé aussi à booster la volonté générale de valoriser nos quais. Ceux-ci sont devenus au fil du temps des vrais lieux d'attraction, de promenade, de plaisir".

Quelles sont les retombées d'un tel événement pour Rouen ?

"Les retombées économiques sont extrêmement difficiles à mesurer. Ceci dit, il y a à chaque édition une vraie satisfaction de l'ensemble des acteurs locaux. En terme d'image pour la ville, l'Armada est exceptionnelle. C'est l'événement rouennais le plus connu en France et qui touche toutes les catégories sociales. Notre objectif est qu'il profite à l'ensemble de la ville. Nous faisons tout pour que les visiteurs ne se cantonnent pas aux quais mais découvrent tout Rouen, en y créant des circulations et un air de fête".

La municipalité joue-t-elle un rôle important dans l'organisation ?

"Nous assurons une immense partie de la logistique, notamment sur l'aspect sécurité. Deux-cents bénéboles encadrés par des agents de la Ville sont également chargés d'informer, sécuriser et guider les visiteurs. Tout est désormais très bien rôdée entre la Ville et les organisateurs".

Beaucoup redoutent  une paralysie de la circulation automobile. Cela vous inquiète-t-il ?

"Je ne suis pas inquiet mais je lance un appel au civisme : tout le monde devra privilégier les transports en commun. L'Armada doit se vivre à pied. Un tel événement invite à prendre son temps et la voiture n'y a pas sa place".

Quels sont vos plus beaux souvenirs des précédentes éditions ?

"Les plus beaux moments que j'ai vécus étaient à la nuit tombante, dans la douceur du soir, quand je voyais ces quais noirs de monde dans une atmosphère apaisée respirant un certain bonheur de vivre. Quand arrive le feu d'artifice, cela devient un spectacle inestimable".

Comment voyez-vous l'avenir de l'Armada ?

"Cette manifestation a vocation à durer. Il y aura sûrement des évolutions, comme toujours, mais il faut conserver ces grands événements sur le Seine. La voile a une force inégalable, car elle est ancrée dans la mémoire, entre nostalgie et plaisir. Le dialogue des hommes et de la mer a toujours fasciné".

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
L'appel au civisme du maire de Rouen : "L'Armada doit se vivre à pied"