En ce moment : NOS CELEBRATIONS - INDOCHINE Ecouter la radio

Le CBC entre dans une nouvelle ère

À peine le coach du CBC Fabrice Calmon parti pour Mondeville que le nom d'Hervé Coudray circulait avec insistance dans le vestiaire du Caen Basket Calvados...

Le CBC entre dans une nouvelle ère

L'ancien entraîneur des filles de Mondeville ne s'imaginait alors pas qu'au lieu de la destination étrangère qu'il prévoyait, il allait rester en Basse-Normandie. Pas d'Euroligue, ni d'élite pour celui qui a été désigné deux saisons "meilleur coach de Ligue féminine", mais de... Nationale 2 masculine.

Budget à la hausse

"Le très haut niveau va sans doute me manquer, reconnaît Hervé Coudray. Mais ce qui compte le plus, c'est de se lancer dans un projet intéressant." Le natif de Fougères, 47 ans, a "pris le temps de la réflexion" avant d'accepter le contrat de deux ans, proposé par ses nouveaux dirigeants. Sans les chamboulements vécus par le club à l'intersaison, son engagement au CBC n'aurait pas pu se concevoir.

"Plusieurs choses m'ont convaincu : le discours du président, les soutiens de Nicolas Batum (ndlr : joueur de NBA) et de Thierry Godfroy (ndlr : sponsor), l'ambition qui se dégage du projet. Le club n'a pas envie de rester en Nationale 2, moi non plus." Si le CBC peut envisager l'avenir avec appétit, c'est d'abord parce que son budget augmente de manière conséquente. Stabilisé autour des 300 000 € cette saison, il va passer à près de 500 000 avec l'apport de Thierry Godfroy et d'autres partenaires financiers.

Stabiliser l'équipe

Les 200 000 € supplémentaires permettent, dans un premier temps, de conserver l'effectif actuel, puisque les deux départs enregistrés (Assane Seck et Nadir Naïdji) ont été souhaités par le club. Caen tient à ses cadres et veut construire autour d'eux. "Apporter des plus-values." Les signatures de Camille Eleka et de Slobodan Ocokoljic vont clairement dans ce sens. Le premier est bien connu à Caen, où il a été formé avant de partir à l'âge de 18 ans. Il évoluait à Lorient ces derniers mois.

Le second, 33 ans, est également une très belle pioche. Ce Serbe de 2,04 m arrive de Rueil-Malmaison en N1. Il tournait à 16 points et 5,7 rebonds par match. "Il a une dimension énorme dans l'adresse, les qualités physiques et l'expérience", précise Hervé Coudray. Un autre intérieur est également attendu.

Une quatrième recrue, sur un poste extérieur, est envisageable mais pas assurée. "Les Qatariens ne sont pas arrivés au CBC, martèle Éric Fleury, le président du club. Le CBC n'est pas devenu un club riche."

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le CBC entre dans une nouvelle ère