En ce moment : HITS and NEWS RADIO - TENDANCE OUEST Ecouter la radio

Hervé Coudray : "La frustration prédomine"

Après avoir chuté de peu samedi contre Bourges (60-59), Mondeville retrouve l'Euroligue ce mercredi 12 décembre, en accueillant Polkowice (20h).

Hervé Coudray : "La frustration prédomine"

Comme une semaine plus tôt contre le leader Montpellier, Mondeville est passé à un cheveu de l'exploit, samedi 8 décembre à Bourges (60-59). Bien que frustré par cette sixième défaite de la saison en championnat, Hervé Coudray est satisfait de la prestation réalisée par ses joueuses. Les Mondevillaises accueillent les Polonaises de Polkowice, ce mardi 12 décembre, à la halle Bérégovoy (20h). Retrouvez la réaction d'Hervé Coudray après avoir chuté contre le champion de France en titre.

Qu'est-ce qui l'emporte chez vous après ce match à Bourges : la satisfaction d'avoir tenu tête au champion de France en titre ou la frustration d'avoir perdu de si peu ?

"C'est toujours la frustration de perdre qui prédomine, surtout dans ces circonstances. On a fait le travail pour gagner. Il y a deux-trois choses à la fin qui ne sont pas très 'clean' : un coup de sifflet imaginaire à deux secondes de la fin contre nous, un autre qui est oublié sur le tir qu'on prend ensuite… Je suis satisfait de la façon dont on a joué ce match-là. On a été appliqué, on a respecté les consignes la plupart du temps et on a bien joué ensemble. Être à un point à la fin, c'est plutôt un bon résultat."

Quelles étaient les clés pour réussir à rivaliser autant avec cet adversaire ?

"Bourges est une équipe bien huilée offensivement. Il y a des joueuses qui ont beaucoup d'expérience et qui sont capables de bien faire dérouler leur collectif. L'objectif était de mettre une grosse pression pour les stopper dans ce collectif. C'est ce qu'on a été capables de faire."

Votre bilan au classement est de six victoires pour six défaites. C'est une petite déception ?

"On espère toujours avoir plus de victoires, bien sûr, mais à la fin des matchs allers, on aura joué huit matchs à l'extérieur pour cinq à domicile. Ça veut dire que ce sera l'inverse sur les matchs retours, et on sait qu'on est un peu plus performant chez nous. Jouer cinq matchs chez nous, dont le leader Montpellier, ça ne laisse pas beaucoup d'espace."

Maintenant il faut valider les progrès que votre équipe a faits et qui n'ont pas été pleinement récompensés...

"C'est clair, mais sincèrement ces progrès vont payer par la suite, et pourquoi pas dès ce mercredi en Euroligue. Faire moins trois et moins un contre le premier et le deuxième du championnat, ça n'a rien de déshonorant. Il faut continuer à travailler dans ce sens-là et corriger les deux-trois petites erreurs qu'on a pu faire."

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Hervé Coudray : "La frustration prédomine"