En ce moment : BOY'S DON'T CRY - THE CURE Ecouter la radio

Caen. Squat du marais : plusieurs centaines de personnes pour soutenir les expulsés

L'évacuation par les forces de l'ordre du squat du Marais, occupé depuis avril 2018, a démarré à 6 h, mardi 22 octobre 2019.

Caen. Squat du marais : plusieurs centaines de personnes pour soutenir les expulsés
Plus de 200 personnes se sont rassemblées devant la préfecture pour montrer leur soutien aux personnes expulsées. - Charlotte Hautin

L'Assemblée générale de lutte contre toutes les expulsions a annoncé mardi 22 octobre 2019 que l'évacuation du squat du Marais a démarré à 6 heures, à Caen (Calvados). Information confirmée par un membre de la Préfecture du Calvados, à 7h09 ce matin.

Des opposants à l'évacuation étaient sur place dès le petit matin. - Charlotte Hautin

Selon l'association, 150 exilés y vivaient encore ces derniers jours : au total les services de l'état ont recensés 81 occupants. Certaines familles avaient déjà quitté les lieux ces dernières semaines pour éviter l'expulsion.

Gendarmes mobiles sur place

L'ambiance était tendue entre les forces de l'ordre et la centaine de personnes venues en soutien aux expulsés ce matin. "Une compagnie de gendarmes mobiles et la police sont arrivées sur place à 6 h, les forces de l'ordre ont découpé le portail pour pénétrer sur le site", indique l'un des porte-parole de l'AG de lutte, dont les militants sont tenus à une trentaine de mètres de distance. "L'État devrait abriter tous les gens en demande d'asile ou exilés, c'est anormal qu'il ne le fasse pas", se révolte un des membres de l'AG de lutte.

Pour se faire entendre, les militants ont voulu bloquer les voies de circulation, ce qui a été empêché par les forces de l'ordre qui ont encerclé la zone.

Un important service d'ordre est mobilisé pour empêcher les opposants à l'évacuation d'approcher. - Charlotte Hautin

La préfecture du Calvados a prévenu par ailleurs que la circulation serait peut-être impactée sur le secteur, rue du Marais, ce matin.

Ces anciens locaux d'Engie étaient occupés depuis le mois d'avril 2018. Plusieurs nationalités sont représentées dans ce squat, considéré comme l'un des plus importants de France : Albanais, Géorgiens, Arméniens, Soudanais, Tchétchènes, Afghans, Mongols.

Les défenseurs des exilés se sont donné rendez-vous devant la préfecture du Calvados à 18 h, pour dire leur opposition. Ils étaient plusieurs centaines.

Plusieurs centaines de personnes se sont retrouvés en face de la préfecture. - Charlotte Hautin

Les services administratifs et sociaux de l'État ont étudié les situations de chacun. Vingt-huit personnes en situation régulière au regard du droit au séjour, dont des demandeurs d'asile, ont été redirigées et conduites en bus vers les solutions d'hébergement. Onze demandeurs d'asile, n'ayant plus droit aux conditions d'accueil habituelles, ont quand même été mis à l'abri de façon temporaire. Sept étrangers en situation irrégulière ont été conduits en centre de rétention administrative, et une famille de cinq personnes en situation irrégulière a été assigné à résidence. Elle sera reconduite dans son pays d'origine. Enfin, 41 autres occupants du squat passeront trois nuits à l'hôtel.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
1 commentaires

Sc22/10/2019 - 08h58

J'imagine pour le voisinage...
Ces associations devraient les prendre chez eux et il y aurait plus de soucis.
Plus sérieusement il serait temps d'agir pour que les gens restent dans leur pays et ne viennent chercher le bonheur dans un pays qui ne peut plus l'apporter à tous avec un taux de chômage massif et de salariés de plus en plus précarisés.

Signaler ce commentaire
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Squat du marais : plusieurs centaines de personnes pour soutenir les expulsés