En ce moment : LE CHANT DES COLOMBES - AMEL BENT Ecouter la radio

Rouen. Seine-Maritime : 100 000 dossiers médicaux partagés ouverts

100 000 personnes ont déjà ouvert un dossier médical partagé en Seine-Maritime. La Caisse primaire d'assurance maladie espère toucher 80% des assurés d'ici 2022.

Publié le 25/04/2019 à 10h57 - Par Pierre Durand-Gratian
Rouen. Seine-Maritime : 100 000 dossiers médicaux partagés ouverts
Le dossier médical partagé s'ouvre en quelques clics sur le site dédié, ou auprès des pharmacies. - Pierre Durand-Gratian

Il était très attendu des associations de patients et des professionnels de santé. Le dossier médical partagé (DMP), véritable carnet de santé numérique, est désormais disponible pour tous depuis novembre 2018. Plus de 100 000 personnes l'ont déjà ouvert en Seine-Maritime, en quelques clics sur le site dédié ou chez une pharmacie.

    • Lire aussi : Seine-Maritime : la Sécu vise 800 000 inscrits au dossier médical partagé

"C'est la mémoire de sa santé", explique Serge Boyer, directeur général des CPAM de Seine-Maritime. Il regroupe notamment les prescriptions de médicaments, les comptes-rendus d'hospitalisation, de radiologie ou toutes les informations que le patient voudra bien y verser comme son groupe sanguin ou encore ses volontés pour la fin de vie.

L'enjeu est désormais de pouvoir généraliser au maximum ce DMP. Le ministère de la Santé explique vouloir toucher 80% des assurés d'ici 2022 ou 2023. Il faut donc promouvoir le système et convaincre.

Le CHU s'engage

Pour qu'il soit utilisé par les professionnels de santé, il faut que le système soit automatisé et compatible avec les logiciels des médecins. Des conventions sont signées en ce sens avec les éditeurs de logiciel et Serge Boyer assure qu'environ 80% des médecins de ville disposent d'ores et déjà de logiciel compatibles.

Reste à faire de même dans les établissements de santé comme au CHU de Rouen, qui voit passer 270 000 patients chaque année. Le service informatique est à pied d'œuvre sur la question. "C'est une priorité", explique Véronique Desjardins, directrice générale du CHU, qui espère que tout sera opérationnel en 2020.

L'intérêt est majeur pour un établissement de cet envergure. "Si on peut consulter le DMP d'une personne qui arrive aux urgences, on sera plus réactif sur sa prise en charge et les décisions que l'on prend pour la traiter". Le CHU dispose aussi d'une quantité d'informations énormes qu'il pourra verser dans les DMP de ces patients.

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Seine-Maritime : 100 000 dossiers médicaux partagés ouverts