En ce moment : MONDE NOUVEAU (YUKSEK REWORK) - FEU! CHATTERTON Ecouter la radio

Rouen. Près de Rouen, des clients mécontents deviennent hystériques et insultent les gendarmes

C'est à l'audience du jeudi 21 mars 2019 que le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) rend son délibéré concernant le jugement de deux prévenus accusés d'outrages et de violences à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité publique.

Rouen. Près de Rouen, des clients mécontents deviennent hystériques et insultent les gendarmes
Un couple hystérique chez les gendarmes - Tendance Ouest Rouen

C'est le 25 mai 2018 que le prévenu se rend, au volant de son véhicule, au garage du concessionnaire de Barentin (Seine-Maritime) qui le lui a vendu, puisqu'il rencontre des problèmes mécaniques. Sur place, il prétend que le personnel du garage ne l'écoute pas et dit même avoir été "poussé" par un responsable. L'énervement aidant, il appelle sa femme et tous deux s'agitent tant et si bien que le responsable du garage appelle les gendarmes. Le prévenu s'en félicite car il veut déposer plainte à l'encontre du directeur de la concession. Les gendarmes arrivent et découvrent un homme très énervé qui veut "parler à un chef". On tente de lui faire comprendre qu'un litige commercial ne peut faire l'objet d'un dépôt de plainte, ce qui accroît l'agressivité dont il vient de faire preuve.

Devenus hystériques

Ressortissants étrangers, ils s'expriment dans un français peu compréhensible hormis les insultes et grossièretés à l'encontre des gendarmes qui cherchent à le calmer mais rien n'y fait. L'épouse du prévenu fait un doigt d'honneur aux gendarmes tandis que son époux saisit violemment le bras d'une fonctionnaire de gendarmerie qui se voit octroyer un jour d'interruption temporaire de travail après examen médical. Les personnes présentes sont entendues et confirment les hurlements et propos incohérents des prévenus, devenus hystériques. Pour le procureur de la République, "la mauvaise foi des prévenus est flagrante". Pour la défense, "ce sont d'abord des clients qu'on a méprisé dans leurs demandes". Dans son délibéré, le tribunal les reconnaît coupables des faits reprochés, condamne l'époux à une peine d'amende délictuelle de 500 euros et son épouse à 200 euros. 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Près de Rouen, des clients mécontents deviennent hystériques et insultent les gendarmes