En ce moment : LA GOFFA LOLITA - LA PETITE CULOTTE Ecouter la radio

Caen. Le Caen Handball panse ses plaies

Ce vendredi 15 mars 2019, Le Caen Handball accueillait Nancy (Lorraine) au Palais des Sports pour le compte de la 20ème journée de Proligue. Les Vikings ont stoppé l'hémorragie et tiennent en échec le 4ème de Proligue (27-27).

Caen. Le Caen Handball panse ses plaies
Le Caen Handball avec orgueil, a tenu en échec Nancy, 4ème de Proligue - Marina Olivier

Le match.

Le Caen Handball recevait ce vendredi 15 mars 2019 Nancy, candidat à la montée et actuel 4ème de Proligue. Au match aller, les Normands s'étaient inclinés 26-31 en Lorraine. Les Nancéiens restaient sur une lourde défaite face à Massy le weekend dernier. Les Vikings abordaient la rencontre avec une équipe amoindrie. En effet David Garcia (demi-centre), Loïc Van Cauwenberghe (défenseur) et Macira Sacko (Arrière droit) sont contraints de pointer à l'infirmerie.

L'entame de match est à l'avantage des Normands avec un Luka Arsenic complètement dans le coup, les Vikings contiennent les Alsaciens jusqu'à la cinquième minute de jeu (3-1, 5'35). Après avoir repris l'avantage dès la huitième minute, Nancy déroule son jeu et mène de cinq buts à la mi-temps (9-14, 30'). La blessure à la cheville de Pleta vient agrandir le cercle des joueurs disparus.

Orgueil puis déception

La soufflante dans le vestiaire et les directives de deuxième mi-temps ont permis aux Caennais de revenir dans la partie. Plus agressifs défensivement et en réussite offensivement, à l'instar d'un Maxime Langevin qui marque 9 buts, les Vikings reprennent espoir, poussés par leur public (20-20, 46'). Les hommes de Philippe Breysacher réussissent même à prendre l'avantage et à mener de deux buts à deux reprises (25-23, 54' puis 26-24, 56'). Les deux équipes se rendent coup pour coup dans cette seconde période. Malgré le bel effort collectif dans les dernières secondes de jeu les Nancéiens parviennent à égaliser et arracher le nul (27-27, 60').

Maxime Langevin, confirme sa forme du moment et inscrit 9 buts face à Nancy ce vendredi 15 mars 2019. - Marina Olivier

La réaction.

Philippe Breysacher (entraîneur, Caen): "On ne peut qu'être déçu du résultat lorsqu'on fait un match nul ou lorsque l'on perd, mais on a vu de belles choses ce soir. une deuxième mi-temps assez héroïque, on a serré les dents et on a eu l'esprit viking, ne rien lâcher. Maxime Langevin avait la main chaude ce soir avec neuf réalisations. Ce soir, on montre qu'on a encore envie et que malgré le classement on a notre place dans ce championnat".

La fiche.

Caen Handball : Rosier 3, Pleta, Allais 2, Langevin 9, Creteau, Roopinia 3, Vujovic 6, Bouclet 3, Rossi 1, Corneil. Gardiens : Breton, Arsenic 7/30 arrêts, Jacoby-Koaly 0/3 arrêts. Entr : P.Breysacher.

Nancy : Blanc 5, Vikicevic 1, Ogando, Feuchtmann 2, Leyvigne 4, Bois 1, Ducreux 6, Fofana 1, Costa 2, Dentz 4, Siamatas 1, Bossenauer. Gardiens : Ivezic 12/36 arrêts, Bonneau 0/3 arrêts. 

Le prochain rendez-vous.

Le Caen Handball se déplacera à Sélestat (Alsace), le vendredi 22 mars 2019 pour la 21ème journée de Proligue. Les Alsaciens occupent une décevante 9ème place au classement, deux ans auparavant pensionnaires de Lidl Starligue. Sélestat est la seule équipe à s'être inclinée face aux Vikings (28-26). C'est avec un esprit revanchard qu'elle accueillera le Caen Handball au sein de son centre sportif.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Le Caen Handball panse ses plaies