En ce moment : PS_JE TAIME - CHRISTOPHE WILLEM Ecouter la radio

Caen. Gilets jaunes : des centaines de motards au péage de Dozulé

Plusieurs centaines de motards, venus de toute la Normandie, ont installé samedi 17 novembre 2018 des barrages filtrants au péage de Dozulé (Calvados).

Caen. Gilets jaunes : des centaines de motards au péage de Dozulé
Manifestation du 17 novembre 2018 des gilets jaunes à Dozulé (Calvados) - Etienne Escuer

Ils se sont élancés peu avant 8h du parking du cinéma UGC de Mondeville (Calvados) : environ 400 motards, suivis par plusieurs dizaines d'automobilistes, sont allés installer des barrages filtrants au péage de Dozulé (Calvados). Si le départ a été un peu chaotique, le cortège s'est réorganisé après une pause sur l'autoroute A13.

Manifestation du 17 novembre 2018 des gilets jaunes à Dozulé (Calvados). Cortège arrêté sur l'A13. - Etienne Escuer

Les manifestants envisageaient de payer l'autoroute en centimes ou en chèque, pour ralentir le trafic, mais les barrières de péage avaient été levées par la société d'autoroute. Les Gilets jaunes se sont donc installés à l'entrée des barrières, dans le sens Caen-Paris. Dans l'autre sens, une cinquantaine de Gilets jaunes ont également mis en place des barrages filtrants.

Manifestation du 17 novembre 2018 des gilets jaunes à Dozulé (Calvados) - Etienne Escuer

"On est là pour notre pouvoir d'achat", explique Hervé, un manifestant. "On est en train de se faire pigeonner depuis des années et les Français en ont ras le bol". "C'est toutes les taxes, les lois...", continue Christian, un autre Gilet jaune. "Il y a un moment, il faut que ça s'arrête, ce n'est plus supportable. Je pense que le gouvernement va prêter l'oreille et écouter un peu quand même."

Les Gilets jaunes ont laissé une voie libre afin de permettre aux secours, mais aussi aux quelques poids lourds, cars ou automobilistes (souvent étrangers) de passer. Si quelques manifestants ont tenté sans succès de durcir le mouvement en voulant bloquer la totalité des voies, l'esprit est resté très bon enfant. Les gilets jaunes avaient été floqués pour l'occasion. On pouvait y lire des slogans comme "Macron démission", "Gaulois en colère", "Qui sème la misère récolte la colère" ou encore "Je roule à la poudre de perlimpinpin". "Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de motards et j'espère qu'on va pouvoir changer les choses, que l'Élysée comprenne qu'on en a ras le bol", confie Vincent, un manifestant. "Je ne me fais pas trop d'illusions", poursuit Noémie, une Gilet jaune. "Mais si ça continue comme ça, tout le monde va sortir et on va tout brûler".

Manifestation du 17 novembre 2018 des gilets jaunes à Dozulé (Calvados) - Etienne Escuer

Aucun incident, si ce n'est des saucisses tombées d'un des barbecues installés à la mi-journée, n'est à signaler. À midi, une partie des manifestants avaient d'ailleurs levé le camp, vers d'autres points de rassemblement. La manifestation principale a pris fin vers 15 heures, mais un groupe plus radical qui envisage des actions de blocage a décidé de rester sur place.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Gilets jaunes : des centaines de motards au péage de Dozulé