En ce moment : Libre - ANGELE Ecouter la radio

Hérouville-Saint-Clair. Harcèlement et violence à Caen : six mois ferme

À Hérouville-Saint-Clair au nord de Caen (Calvados) de mars à mai 2018 un homme n'a de cesse d'insulter et de menacer de mort son ex-compagne, jusqu'au lundi 14 mai 2018 où il se rend coupable de dégradations et de violence avec usage d'une arme. Le tribunal de grande instance de Caen l'a jugé jeudi 19 juillet 2018.

Hérouville-Saint-Clair. Harcèlement et violence à Caen : six mois ferme
Prison ferme pour harcèlement et violence - Joëlle Briant

Eric Bonnet âgé de 34 ans a comparu jeudi 19 juillet 2018 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Il était jugé pour harcèlement entraînant des dégradations de conditions de vie ainsi que pour détérioration de bien appartenant à autrui et violence avec arme. Les faits recouvrent la période de mars à mai 2018 et ont eu lieu à Hérouville-Saint-Clair au nord de l'agglomération caennaise.

Harcèlement poussé loin

L'homme supporte mal la séparation d'avec sa compagne avec laquelle il a eu un enfant. Durant trois mois, il multiplie les insultes et menaces de mort par messages vocaux et SMS, parvenant à se procurer ses coordonnées téléphoniques lorsque la victime en change. "Quittez la région" lui avait conseillé une assistante sociale. Lundi 14 mai 2018, il se présente en bas de son immeuble désirant lui parler. Elle accepte de descendre, se faisant accompagner par un couple d'amis. L'homme, hors de lui, casse à coups de pied la porte d'entrée et asperge le hall de gaz lacrymogène.

Vingt séparations en dix-huit mois de vie commune

Pour la procureure les faits de harcèlement ont été poussés loin. Au vu de son casier judiciaire (quatre mentions pour appels malveillants, menaces, dégradations…) une peine de prison ferme est requise. L'avocate de la défense évoque une vie sentimentale compliquée : "En dix-huit mois de vie commune il y a eu vingt séparations. Le comportement du prévenu découle de torts réciproques".

Eric Bonnet écope de dix mois de prison dont six mois ferme assortis de 24 mois de mise à l'épreuve. Il devra verser 350 euros de préjudice moral au couple qu'il a gazé, 150 euros d'amende pour la destruction de la porte et 117 euros pour sa réparation. Il a interdiction d'entrer en contact avec la victime excepté par décision du juge aux affaires familiales. Celle-ci voulant juste vivre en paix n'a sollicité aucune somme d'argent. Pour finir, il a également injonction de soins.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Hérouville-Saint-Clair. Harcèlement et violence à Caen : six mois ferme