En ce moment : SANTE - STROMAE Ecouter la radio

Rouen. Près de Rouen, il est passé à tabac pour une place de parking

Trois prévenus ont été jugé lundi 25 juin 2018 devant le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) pour non- assistance à personne en danger, violences en réunion et vol de véhicule.  

Rouen. Près de Rouen, il est passé à tabac pour une place de parking
Agressé sur son parking - Patrick Joliff

Les faits remontent à la nuit du 12 au 13 août 2017. L'épouse de la victime appelle alors la police lorsqu'elle voit, depuis le balcon de sa résidence de Petit-Couronne (Seine-Maritime), son mari est en train d'être passé à tabac par trois individus. La victime vient de se garer sur le parking de sa résidence à un emplacement qui n'est pas le sien. L'agression, très violente, a conduit à 60 jours d'incapacité temporaire de travail. Selon son avocat, la victime souffre toujours aujourd'hui de séquelles de l'agression. Après les faits, les trois comparses vont voir la gardienne de l'immeuble en se présentant innocemment comme des témoins de la scène. Puis ils reviennent à la voiture de la victime pour la voler. La victime porte plainte contre les trois agresseurs, a priori résidents de l'immeuble. Des témoins confirment avoir vu, de leur balcon, la victime agressée sans se défendre.

Sans état d'âme

Retrouvés et interpellés, ils semblent ne pas avoir d'état d'âme quant à leur geste. Un seul d'entre eux affiche une mention sur son casier judiciaire. Entendu, le premier commence par nier les faits avant de se raviser et de déclarer : "J'assume les coups portés". Le deuxième fait profil bas à la barre et accepte les accusations portées contre lui. Le troisième est le moins actif dans les faits, se contentant d'observer la furie de ses deux complices. Pour la partie civile, "c'est une agression d'une lâcheté certaine". Le ministère public ajoute "[comprendre] mal un tel acharnement". L'argument principal de la défense réside dans le constat que "les faits sont amplifiés à outrance".

Après délibération, le tribunal condamne le premier prévenu à 12 mois de prison avec sursis et à une mise à l'épreuve de 18 mois, le deuxième à 10 mois de prison avec sursis simple et le troisième à trois mois de prison avec sursis simple pour non-assistance à personne en danger.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Près de Rouen, il est passé à tabac pour une place de parking