Cryothérapie : des patients soignés dans une chambre à -110 degrés près de Caen

Cryothérapie : des patients soignés dans une chambre à -110 degrés près de Caen

Le nouvel équipement été inauguré mercredi 11 avril 2018.

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

Mercredi 11 avril 2018, l'IMPR, l'Institut de Médecine Physique et de Réadaptation d'Hérouville-Saint-Clair (Calvados) inaugurait un équipement de pointe pour le traitement des patients, par cryothérapie... c'est à dire  le froid intense.

Ils ne sont que quatre établissements en France à posséder un outil de ce type : l'Institut de Médecine Physique et de Réadaptation d'Hérouville-Saint-Clair (Calvados) inaugurait mercredi 11 avril 2018 un équipement de cryothérapie dit "de corps entier". En clair, les patients sont donc traités par le froid, en entrant dans une chambre spéciale en trois étapes : un sas à -10 degrés, puis un à -60 et enfin le dernier à -110 °c !

Une surveillance médicale

En maillot de bain, protégés tout de même par des gants, des chaussures et un cache-oreilles, les malades n'y restent pas plus de trois minutes. "Le personnel est en relation constante avec eux grâce à un micro, précise Thibault Sébire, responsable kiné. Et on mesure leurs constantes (la tension, la température) pour être sûr que tout se passe bien." Le traitement se fait sur prescription médicale.

Car ici, la cryothérapie est loin d'être un gadget. "Le froid est une thérapeutique connue depuis très longtemps, présente le docteur Patrick Ho Van Truc, médecin coordonnateur de l'IMPR. On l'utilisait déjà dans l'antiquité. Il a été remis au goût du jour avec les nouvelles technologies et offre aujourd'hui des possibilités de traitement très intéressantes pour tout ce qui est pathologies inflammatoires, douleurs et certaines pathologies neurologiques comme la sclérose en plaque."

Contre l'anxiété et la douleur

Et pour être à la pointe de ce qui se fait dans le domaine, l'établissement a déboursé pas moins de 300.000 €. Un investissement qui semble à la hauteur des espérances des soignants. En fonctionnement depuis un mois, la chambre a déjà été testée par une cinquantaine de patients. "Les retours sont déjà très positifs, assure le médecin. Cela diminue leur anxiété, améliore le sommeil et sur la douleur, notamment sur les lombalgies chroniques, on a déjà des effets, les gens se sentent mieux."

Le traitement se fait en série de dix séances et "il n'y a pas d'abandon en cours de route, souligne-t-il. Les gens réclament vraiment ce type de soins et s'habituent bien."

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques