En ce moment : AS IT WAS - HARRY STYLES Ecouter la radio

Saint-Germain-du-Pert. Calvados : le septuagénaire menace régulièrement de mort son voisinage

Le 1er juillet 2017 à Saint-Germain-du-Pert au nord-ouest de Caen (Calvados), un septuagénaire menace une fois de plus de mort son voisinage. Cette fois-ci, une plainte est portée et l'homme a été jugé mercredi 10 janvier 2018 par le tribunal de grande instance de Caen.

Saint-Germain-du-Pert. Calvados : le septuagénaire menace régulièrement de mort son voisinage
Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) au bord de l'Orne. - Joëlle Briant

Mercredi 10 janvier 2018, un homme âgé de 73 ans a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Il lui est reproché d'avoir proféré des menaces de mort réitérées à l'encontre de ses voisins de Saint-Germain-du-Pert au nord-ouest de l'agglomération. Ayant fait savoir que si la gendarmerie ne l'amenait pas au tribunal, il ne viendrait pas, l'audience s'est déroulée en son absence.

"Ça peut arriver de tuer son voisin"

Si le prévenu ne s'est pas dérangé la victime, elle, est présente à l'audience et se constitue partie civile sollicitant 500 € de préjudice moral. Elle explique que son mari a été plusieurs fois menacé de mort, y compris devant leurs petits-enfants, et ceci sans la moindre raison. "Tu vas crever ! Ferme ta gueule car ça peut finir très mal ! Une fois, un voisin a tué son voisin, ça peut arriver !" Parfois, il mime une arme à feu ou porte une barre de fer. L'homme conteste tout cela par courrier, se prétendant victime d'insultes. Mais la femme à la barre affirme qu'il n'a jamais été insulté, qu'il se croit tout permis et qu'il embête tout le voisinage, "Même sa famille n'en peut plus de lui".

Situation invivable

Malgré son casier judiciaire vierge, le procureur requiert une peine de prison avec sursis : "Ce sont des faits graves. C'est un acariâtre et avoir ce genre de personnage quotidiennement près de chez soi n'est pas vivable. Il a, de plus, le culot d'exiger que la gendarmerie le transporte au tribunal !"

Le mauvais voisin écope de deux mois de prison avec sursis et d'une interdiction de détenir une arme durant cinq ans. Il devra, de plus, s'acquitter de 500 € de préjudice moral.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Germain-du-Pert. Calvados : le septuagénaire menace régulièrement de mort son voisinage