En ce moment : A LA VIE COMME LA MORT (FEAT JASON MRAZ) - JOYCE JONATHAN Ecouter la radio

Maiduguri (Nigeria) (AFP). Nigeria: massacre de Boko Haram avant un meeting du président à Maiduguri

...

Maiduguri (Nigeria) (AFP). Nigeria: massacre de Boko Haram avant un meeting du président à Maiduguri
Le président nigérian Goodluck Jonathan lors de son meeting, en vue de la présidentielle, dansla ville de Maiduguri, le 24 janvier 2015 - AFP
Des combattants islamistes de Boko Haram ont abattu 15 personnes dans un village proche de leur fief de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, ville où le président-candidat Goodluck Jonathan a tenu samedi un meeting en vue de l'élection du 14 février. Très critiqué pour son incapacité à faire reculer les insurgés qui gagnent sans cesse du terrain, M. Jonathan s'est voulu rassurant lors de son premier meeting de campagne dans la grande ville de Maiduguri. "Je peux vous assurer que si je suis réélu président, le problème de l'insécurité sera traité", a-t-il lancé à ses sympathisants. Il a fait respecter une minute de silence en hommage aux victimes de Boko Haram. "Je suis profondément perturbé par le nombre de personnes qui ont perdu la vie à cause des activités de quelques irresponsables", a-t-il assuré. M. Jonathan a aussi promis de faire "tout ce qui est possible" pour ramener les quelque 200 lycéennes enlevées à Chibok (nord-est) en avril 2014 par Boko Haram, dont le sort avait suscité une indignation internationale. Mais un nouveau massacre perpétré vendredi par les islamistes tout près de Maiduguri a rappelé la gravité de la menace. - 'J'ai compté 15 cadavres' - Après avoir échoué à pénétrer dans la ville, "les terroristes ont attaqué le village de Kambari, qui est situé à moins de cinq kilomètres de Maiduguri, vers 05H00 du matin (heure locale, 04H00 GMT). Ils ont tué 15 personnes et ont mis le feu à tout le hameau", a indiqué samedi une source sécuritaire. Une villageoise prénommée Kyallu, qui s'est réfugiée à Maiduguri après l'attaque, a affirmé à l'AFP que quatre de ses enfants faisaient partie des victimes. "Les rebelles ont aussi tué le chef de notre village", a-t-elle témoigné. "Au total, j'ai compté 15 cadavres." Maiduguri et ses environs sont régulièrement la cible d'attaques du groupe islamiste depuis le début en 2009 de sa sanglante insurrection. Le président Jonathan avait déjà fait une visite-éclair à Maiduguri le 15 janvier dernier, pour répondre aux critiques sur sa gestion de l'insurrection islamiste. L'insécurité dans les trois Etats du nord-est pourrait y empêcher la bonne tenue des élections. Chrétien du sud du Nigeria, Goodluck Jonathan sera confronté à un ancien général, le musulman Mohammadu Buhari, auquel de nombreux habitants du nord, d'où il est originaire, vouent un véritable culte. - Attaque contre l'opposition - Aux violences islamistes s'ajoute la montée des tensions entre adversaires politiques avant les élections présidentielle et législatives du 14 février, qui se présentent comme les plus serrées depuis le retour de la démocratie en 1999 dans le pays le plus peuplé d'Afrique. Samedi matin dans la ville pétrolière de Port Harcourt (sud), un groupe d'hommes a attaqué avec des explosifs le site où devait se tenir un meeting de l'opposition.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Maiduguri (Nigeria) (AFP). Nigeria: massacre de Boko Haram avant un meeting du président à Maiduguri