En ce moment : RUN - ONEREPUBLIC Ecouter la radio

Petroplus : quel avenir pour les 240 hectares ?

Alors que les 440 employés de Petroplus attendent les détails du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), le gouvernement a confié au préfet de Seine-Maritime, Pierre-Henry Maccioni, la mission de veiller à l'avenir des salariés et du site.

Petroplus : quel avenir pour les 240 hectares ?
Les représentants de l'intersyndicale, vendredi 19 avril, devant la raffinerie de Petit-Couronne.

Vendredi 19 avril, le préfet et les grands élus régionaux ont rappelé leurs priorités : assurer un PSE "du meilleur niveau" et garantir la mise en sécurité du site. Dans un second temps, il s'agira de définir son "repositionnement", autrement dit son avenir industriel. En parallèle, l'Etat fait réaliser des études "exhaustives" sur la pollution des sols.

Celle de la nappe phréatique située sous la raffinerie serait quant à elle déjà "bien documentée". Depuis les années 1990, Shell, l'ancien propriétaire, pompe non stop les rejets d'hydrocarbures accumulés. Combien coûtera la future dépollution des sols ? Impossible de le dire aujourd'hui, assure le préfet. Car tout dépendra de la nature de la future activité qui s'y installera.

"Nous ferons tout pour faire revivre ce site de 240 hectares", a assuré M. Maccioni. La mission de l'Etat est claire : trouver un repreneur porteur d'un projet industriel et portuaire global et créateur d'emplois.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Petroplus : quel avenir pour les 240 hectares ?