En ce moment : HITS and NEWS RADIO - TENDANCE OUEST Ecouter la radio

Caen. Il boit un litre de rhum et frappe sa compagne handicapée

Tribunal. Un homme de 52 ans avait frappé violemment sa compagne handicapée après avoir bu à outrance le 14 août dernier. La femme est depuis sous anti-dépresseur.

Caen. Il boit un litre de rhum et frappe sa compagne handicapée
L'homme était jugé au sein du palais judiciaire de la Presqu'île de Caen le jeudi 8 décembre. - Martine Dubos

Un homme âgé de 52 ans comparaissait à Caen le jeudi 8 décembre, pour des violences sur sa compagne handicapée et en fauteuil roulant. Il n'était pas présent à la barre. La victime non plus, n'ayant pas pu se déplacer, mais elle était représentée par son conseil.

Les faits jugés concernent des violences portées envers la femme le 14 août dernier. Celle-ci appelle la police en fin de soirée, car elle vient de recevoir des coups de poing dans le thorax, les côtes et le visage. Lorsque les forces de l'ordre arrivent, elle est seule et présente plusieurs blessures.

"Je vais te péter les dents"

Elle raconte qu'elle dormait et a été réveillée par du bruit que faisaient ses voisins. Elle s'est assise sur le canapé et c'est alors que le prévenu, fortement alcoolisé, l'a frappée à plusieurs endroits en lui disant "je vais te péter les dents". Pendant cette soirée, il avait bu plus d'un litre de rhum.

Elle héberge le quinquagénaire depuis un an, et dit de lui qu'il est sans ressources et vit à ses crochets. Mais à la suite de ses violences répétées, elle lui avait demandé de partir.

Il admet quelques coups

Lors de son interpellation, le prévenu nie d'abord les faits et ajoute que la femme était dans son lit, qu'elle est tombée et qu'il l'a relevée. Elle l'aurait alors frappé et, lui, l'aurait giflée pour se défendre. Il finira par admettre "quelques coups" mais pas sur les côtes et "un étranglement".

L'homme reconnaît qu'il a un grave problème d'alcool. Sous contrôle judiciaire depuis le 15 août 2022, il a interdiction d'entrer en contact avec la victime et doit se soumettre à un contrôle d'alcool. L'avocate de la partie civile plaide deux circonstances aggravantes, car sa cliente est handicapée (reconnue à 80 %) et l'accusé est alcoolique. La victime est très choquée depuis les faits et doit prendre des antidépresseurs.

La procureure pointe la désinvolture du prévenu qui est absent à l'audience et reconnaît les circonstances aggravantes. Après délibéré, Frédéric Broussaud est condamné à 10 mois de prison ferme et inéligibilité de 3 ans.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Il boit un litre de rhum et frappe sa compagne handicapée