En ce moment : Je te donne - Jean-Jacques GOLDMAN Ecouter la radio

Calvados. Comment faire des économies avec l'éclairage public ?

Energie. Honfleur a récemment annoncé arrêter l'éclairage des rues pendant les nuits, comme d'autres villes du Calvados. Le directeur du SDEC, le Syndicat départemental des énergies du Calvados, Bruno Delique, explique comment réaliser des économies.

Calvados. Comment faire des économies avec l'éclairage public ?
De nombreuses villes du Calvados stoppent l'éclairage public nocturne pour réaliser des économies.

Après Vire, c'est Honfleur qui a annoncé suspendre l'éclairage public de ses rues pendant la nuit. À partir du samedi 15 octobre, une première zone comprenant la jetée de l'ouest et les parkings du môle sera éteinte, avant que l'initiative ne s'étende à toute la ville. Le Syndicat départemental des énergies du Calvados estime que ces interruptions nocturnes permettent aux communes de réaliser des économies de 30 % à 50 %, loin d'être négligeable, quand on sait que la facture totale de l'éclairage public fera plus que doubler l'année prochaine.

"On a deux façons de faire des économies", explique Bruno Delique, directeur du SDEC. La première : remplacer le matériel par des LED, moins consommatrices d'électricité. Des programmes d'investissement sont d'ailleurs en cours pour encourager les communes à mieux s'équiper. "Le taux de LED dans le Calvados est actuellement de 20 %", se félicite le directeur.

Moins de lumière

La deuxième action, la plus efficace, concerne les coupures la nuit. Aujourd'hui, deux tiers des communes du département n'éclairent pas, ou éclairent partiellement, leurs rues une fois le soleil couché. Les décisions se font au cas par cas et le SDEC n'a pas son mot à dire, même si des réunions sont menées pour expliquer les tenants et aboutissants. Le calcul des économies se fait en fonction des communes. Les plus petites auront tendance à suspendre l'éclairage plus tôt, dès 21 heures pour certaines, et parfois à rallumer les lampadaires à 7 heures, et donc faire plus d'économies, proportionnellement. "Les plus grandes villes possèdent des commerces ou des équipements publics, comme une gare ou un hôpital," justifie Bruno Delique à propos des municipalités qui continuent d'éclairer la nuit.

Bruno Delique

Le directeur poursuit en affirmant que la pénombre provoquée par l'arrêt des lampadaires n'augmentait pas la violence dans les rues, tordant le cou à l'argument sécuritaire. Interrompre l'éclairage public, c'est faire des économies, mais aussi adopter une démarche environnementale en stoppant la pollution nocturne. Prochaine commune à franchir le pas ? Houlgate. 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Calvados. Comment faire des économies avec l'éclairage public ?