En ce moment : Animaux fragiles (feat Zaz) - Ycare Ecouter la radio

Seine-Maritime. Les élus locaux pris à la gorge face à la hausse des prix de l'énergie

Energie. Des élus de toute la Seine-Maritime sont attendus devant la préfecture de Rouen, jeudi 6 octobre. Ils en appellent à des mesures de l'État pour faire face à la hausse de leur facture énergétique.

Seine-Maritime. Les élus locaux pris à la gorge face à la hausse des prix de l'énergie
Face aux augmentations des factures, les collectivités peinent à s'adapter et vont agir notamment sur l'éclairage public. (illustration)

Les hausses vont parfois jusqu'à 300 % sur les factures énergétiques des Villes ou collectivités. Avec l'hiver qui approche, chacun y va de sa petite idée pour tenter de limiter la consommation d'énergie dans sa commune. Mais difficile, malgré tout, de faire face à des hausses exponentielles qui vont venir grever les budgets.

• Lire aussi. Fécamp. Noël, chauffage, lampadaires… Les mesures pour économiser

"Sur 2022, on est à 700 000 euros de plus de coût d'énergie, explique Nicolas Langlois, le maire de Dieppe. Sur 2023, je m'apprête à passer de 700 000 à 2,5 millions pour le gaz et, sur l'électricité, je passerai de 1,2 million à 2 millions d'euros, c'est de la folie !" Avec d'autres élus de son territoire, comme les maires d'Arques-la-Bataille, d'Eu, de Floques, d'Incheville ou du Tréport, il a adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour demander une action du gouvernement. "On veut bloquer les tarifs de l'énergie, taxer les superprofits des très grandes entreprises, on veut un grand service public de l'énergie qui organiserait, produirait, distribuerait et que ce ne soit pas des spéculateurs qui nous vendent l'énergie", explique le maire.

En parallèle, une pétition a été lancée. Elle sera remise à la préfecture par les élus, conseillers municipaux et maires mobilisés à Rouen, jeudi 6 octobre en fin de matinée. Des élus principalement communistes et de gauche, dont les parlementaires communistes seinomarins, Céline Brulin, Sébastien Jumel, Jean-Paul Lecoq et Hubert Wulfranc. Ils devraient être reçus par le préfet.

Des mesures d'économie

En parallèle, toutes les collectivités annoncent des mesures pour tenter de réduire leur facture énergétique. Ce sera le cas à Dieppe dans la journée du jeudi 6 octobre. Mais pas question de couper sur la culture ou les services publics pour le maire. Des réductions du chauffage, notamment dans les salles de sport, ou de l'éclairage public doivent être annoncées.

À Caudebec-lès-Elbeuf, chez le maire Horizons Laurent Bonnaterre, une réduction de 10 % de l'indemnité des élus a même symboliquement été proposée pour cette période de crise.

Des mesures ont aussi été adoptées dès lundi 3 octobre au niveau de la Métropole Rouen Normandie, notamment une aide de deux millions d'euros aux communes pour faire face à la hausse des factures. Des mesures pour réduire l'éclairage public et accélérer la rénovation thermique des bâtiments ont aussi été adoptées.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Les élus locaux pris à la gorge face à la hausse des prix de l'énergie