En ce moment : BAM BAM (FEAT ED SHEERAN) - CAMILA CABELLO Ecouter la radio

Rouen. Chiens perdus ou abandonnés... C'est l'embolie au refuge de la SNPA

Animaux. Au cœur de l'été, la SNPA à Rouen affiche complet. Les abandons et les accueils de chiens sont toujours aussi nombreux, mais les candidats à l'adoption viennent à manquer.

Rouen. Chiens perdus ou abandonnés... C'est l'embolie au refuge de la SNPA
La quasi totalité des 106 boxes pour chien de la SNPA à Rouen sont occupés.

Au sein de la SNPA de Rouen, juste avant le 15 août, la quasi-totalité des 106 boxes pour chien est occupée. À tel point qu'Émilien Couturier, le directeur du centre est obligé, à contrecœur, de refuser des animaux. "On a sept ou huit personnes par jour qui vont nous demander pour abandonner leur animal. Je ne peux pas répondre favorablement à cela", explique le professionnel qui privilégie les animaux de la rue qui lui sont amenés par les autorités. Car c'est la particularité de la SNPA : le centre est un refuge mais aussi une fourrière, pour 36 des 106 boxes. Ils accueillent des animaux retrouvés dans la rue, car abandonnés ou égarés, ou encore des animaux placés par la justice en attente d'une procédure. Le propriétaire à huit jours pour se manifester. Ensuite, après les vaccins d'usage, la SNPA peut proposer ces animaux à l'adoption.

Et c'est là que le bât blesse. "J'ai toujours autant d'animaux qui rentrent mais j'ai beaucoup moins d'adoptions depuis le début de l'année", indique Émilien Couturier, qui ne constate pas de hausse des abandons pendant l'été. 

Émilien Couturier, directeur de la SNPA 1

Le roulement ne se fait plus et le centre affiche complet.

Pas d'appel formel à d'adoption pour les chiens

Le directeur ne lance pas pour autant d'appel formel à l'adoption et insiste sur la responsabilité des futurs maîtres. "Si c'est pour revoir les chiens dans trois semaines, ce n'est pas la peine. [...] Il faut réfléchir autrement : on adopte un animal parce qu'il est mignon... Mais il faut penser à l'après. Est-ce que je suis capable de répondre au besoin naturel de cette race ?"

Émilien Couturier, directeur de la SNPA 2

À la SNPA d'ailleurs, la procédure d'adoption est rigoureuse. "On a trois balades minimum, on voit si le binôme fonctionne avec le chien. On questionne la personne sur son mode de vie." Et l'adoption peut être refusée, si la magie n'opère pas. "L'idée, c'est de pouvoir accompagner au maximum les gens sur l'adoption. Je conseille aussi de se faire suivre par un professionnel quand on n'a pas d'expérience."

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Chiens perdus ou abandonnés... C'est l'embolie au refuge de la SNPA