En ce moment : JUST MY IMAGINATION - THE CRANBERRIES Ecouter la radio

[Reportage] Sécheresse. Les descentes en kayak ralenties en Suisse Normande 

Loisirs. La sécheresse qui touche la France impacte les professionnels du tourisme. En Suisse Normande, les descentes en kayak sont en parties stoppées par manque d'eau dans l'Orne. Reportage.

[Reportage] Sécheresse. Les descentes en kayak ralenties en Suisse Normande 
La pratique du canoë-kayak est difficile en Suisse Normande an ce début août. Certains professionnels du tourisme ont même stopper les descentes.

Devant le centre de pleine nature Lionel Terray de Clécy, le constat est implacable : les kayakistes doivent mettre le pied à terre. Il n'y a pas assez d'eau pour passer. Le manque de précipitations de cet hiver et la sécheresse qui touche actuellement la France sont bien visibles.

Ici, les kayak sont censés pouvoir passer. Jeremy Sergent montre où arrive le niveau d'eau en temps normal.

Écoutez notre reportage

3 à 4 cm de profondeur par endroits

Le niveau d'eau de l'Orne a rarement été aussi bas. Les professionnels du tourisme ont alors pris une décision radicale. Toutes les descentes en canoé-kayak (sauf celles accompagnées d'un moniteur) sont suspendues à compter du samedi 6 août. "Cela fait sept ans que je travaille ici, c'est la première fois que l'on stoppe l'activité avant le 15 août parce qu'on ne peut plus pratiquer" regrette Jeremy Sergent, moniteur au centre Lionel Terray. La location est possible uniquement pour naviguer sur place devant le centre.

À moins d'1 km, à la base nautique Beau Rivage, les dizaines de canoës-kayaks patientent au soleil sur le bas-côté. Elle aussi a décidé, à contrecœur, de suspendre l'activité plus tôt que prévu par manque d'eau.

Petite descente à Pont d'Ouilly

Quant à la base de Pont d'Ouilly, toutes les balades ne sont pas supprimées. Si celle de 13 km jusqu'à Clécy est à l'arrêt depuis la semaine dernière, la descente de 5 km (2 heures) jusqu'au barrage de la courbe est maintenue. 

"On a trois barrages sur les 5 premiers kilomètres qui retiennent l'eau" relativise Ludovic Lecerf, gérant de la structure qui a déjà mis sur l'eau 3 700 embarcations courant le mois de juillet.

Le niveau d'eau est extrêmement bas. Par endroit, comme ici, la profondeur ne dépasse pas les 4 cm.

Le déficit d'eau a aussi frappé les vacanciers en arrivant sur site. Daniel et Carole habitent à Clinchamps-sur-Orne et sont venus se promener. "C'est une catastrophe ! De mémoire, je n'ai jamais vu l'Orne si basse". Par endroits, la profondeur de la rivière ne dépasse pas les 4 cm.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
[Reportage] Sécheresse. Les descentes en kayak ralenties en Suisse Normande