En ce moment : SYNCHRONIZE - MILKY CHANCE Ecouter la radio

Portrait. Paul Vibert, un breakdancer caennais passionné 

Danseur. Originaire du Calvados, Paul Vibert pratique le breakdance depuis près de 15 ans. Rencontre avec ce danseur passionné.

Portrait. Paul Vibert, un breakdancer caennais passionné 
"Le breakdance fait partie du courant hip-hop. C'est inspiré du kung-fu, de la gymnastique ou encore de la capoeira", explique Paul Vibert. - Arges photographie

Quand il n'est pas dans une salle pour s'entraîner, Paul Vibert parcourt la France et le monde pour partager sa passion : le breakdance. C'est à l'âge de 14 ans, après avoir regardé le film Street Dancers, que ce Calvadosien tombe sous le charme de la danse urbaine. "À l'époque, je vivais à Bretteville-l'Orgueilleuse. Je jouais surtout aux jeux vidéo. Comme beaucoup de jeunes, j'ai découvert le breakdance à travers ce film. C'est devenu une passion et je n'ai jamais arrêté", se remémore-t-il.

De Bretteville-l'Orgueilleuse
à l'international

Paul Vibert intègre alors un cours proposé dans la maison de quartier de sa ville. "J'ai immédiatement voulu reproduire les mouvements qu'effectuait mon professeur de l'époque. Après le cours, je m'entraînais dès que je pouvais", poursuit le jeune homme. Dans le hall du collège, du lycée ou dans les salles de sport, Paul Vibert enchaîne et répète les mouvements. "Lorsque je commençais à 10 heures au lycée, j'arrivais deux heures plus tôt et je m'entraînais dans une salle", se souvient le danseur. Une passion qui ne le quitte plus. C'est pendant le lycée qu'il rencontre les fondateurs de SNT Crew, un groupe de breakdance basé à Caen. "Je les ai rejoints et ai intégré l'association. On a fait des battles [question-réponse en danse] à Caen, puis très rapidement à l'international", détaille-t-il. C'est à l'âge de 21 ans, alors qu'il a un BTS et une licence professionnelle en informatique, que Paul Vibert décide de se lancer et de vivre de sa passion. "J'ai donné de plus en plus d'heures de cours. Je suis devenu intermittent du spectacle", continue le Caennais. Spécialiste des mouvements aériens et rotatifs appelés power moves, le breakdancer est l'un des derniers Français à s'être spécialisé dans cette discipline. "Aujourd'hui, on nous demande d'être polyvalents et de faire tous types de mouvements. Moi, j'ai préféré de rester sur mon premier amour, les power moves", confie-t-il.

Chaque année, il participe à des compétitions un peu partout dans le monde. Aujourd'hui, le danseur est professeur de danse dans plusieurs écoles de l'agglomération caennaise mais aussi référent de la discipline pour la Normandie. "C'est rattaché à la Fédération française de danse. En 2024, le breakdance intègre les Jeux Olympiques. Il faut structurer tout ça. Je participe donc aux échanges sur le sujet au niveau national", raconte l'artiste. Paul Vibert et SNT Crew seront présents lors du festival Beauregard, du mercredi 6 au dimanche 10 juillet. Ils proposeront des séances d'initiation mais aussi des représentations pour faire découvrir leur association et leur art.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Portrait. Paul Vibert, un breakdancer caennais passionné