En ce moment : ABCDEFU - GAYLE Ecouter la radio

Orne. Elle sillonne la Normandie pour vanter les mérites de la voiture électrique

Société. L'Ornaise Émilie Desgrippes sillonne les routes de Normandie pour vanter les mérites de la voiture électrique. Rencontre.

Orne. Elle sillonne la Normandie pour vanter les mérites de la voiture électrique
Dès le premier janvier 2025, les parkings d'immeubles ou de copropriétés devront être pré-équipés avec des prises de recharge de voitures électriques.

Dans un peu plus d'un an, 30 % de la flotte des véhicules des collectivités devra être électrique. Au 1er janvier 2025, les parkings de plus de dix places des copropriétés et des immeubles devront avoir été pré-équipés de bornes de rechargement. Dans un peu plus de 10 ans, en 2035, si vous avez une voiture à moteur thermique, vous ne pourrez plus la vendre. Ainsi sont les obligations européennes.

Sensibiliser les syndics de copropriétés

Une Ornaise, Valérie Chesnel, préside l'association "Normandie Mobilité Électrique" (NME). Cette structure emploie une autre Ornaise, Émilie Desgrippes : son rôle d'ambassadrice est d'aller informer les élus, les syndics de copropriétés et gérants d'immeubles, pour leur présenter les aides financières qui existent. Mais la sensibilisation est aussi au contact du grand public lors de foires ou de salons, sur les bienfaits de la mobilité électrique.

"Face aux changements climatiques et pour limiter le CO2 généré par les moteurs thermiques, la Loi d'Orientation Mobilité (loi LOM) impose des échéances qui approchent à grand pas. Advenir-Formation est un programme national de sensibilisation à la mobilité électrique qui a permis à Normandie Mobilité Électrique (NME) d'embaucher une chargée de mission qui intervient sur tout le territoire normand", explique Valérie Chesnel, la présidente de NME.

Ecoutez ici Valérie Chesnel:

Des conseils désintéressés

Émilie Desgrippes n'a rien à vendre. Elle travaille avec le ministère de l'Ecologie et l'Ademe. Son rôle est de conseiller de façon neutre les élus, les syndics de copropriétés, les gérants d'immeubles collectifs pour les informer des décisions juridiques, des décrets qui les obligent à de nouvelles contraintes mais aussi sur les aides financières qui accompagnent ces évolutions.

La présidente de NME Valérie Chesnel et sa chargée de mission Emilie Desgrippes.

"Je suis un tiers de confiance, je viens prêcher la bonne parole, je ne fais pas de commerce. Je suis là pour faire prendre conscience que c'est maintenant qu'il faut mettre tout ça en place", explique la chargée de mission. Elle va aussi à la rencontre des apprentis et des étudiants pour leur expliquer que le métier de mécanicien va disparaître au profit du métier d'électrotechnicien, au fur et à mesure que les véhicules thermiques vont disparaître et être remplacés par les voitures électriques.

Ecoutez ici Emilie Desgrippes:

À la naissance de Normandie Mobilité Électrique en 2014, seulement 1 % des voitures étaient électriques. Aujourd'hui, 12 % des voitures qui roulent en France, sont des véhicules électriques.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Orne. Elle sillonne la Normandie pour vanter les mérites de la voiture électrique