En ce moment : ANYONE FOR YOU - GEORGE EZRA Ecouter la radio

Rouen. Avec Leizup, Yoann Poher veut mettre le numérique au service du lien social

Loisirs. De sa propre expérience, le Rouennais a lancé une plateforme qui permet des rencontres autour de passions communes.

Rouen. Avec Leizup, Yoann Poher veut mettre le numérique au service du lien social
Yoann Poher espère bientôt pouvoir vivre de la plateforme qu'il a créée et qui permet des rencontres amicales à Rouen.

Posé, la voix grave, le discours ciselé, Yoann Poher, jeune entrepreneur de 30 ans, déroule avec précision le concept qu'il a mis sur pied avec Leizup, plateforme lancée en mars 2021. "Elle permet aux particuliers de proposer des sorties ou des activités pour pouvoir faire des rencontres amicales, donc créer du lien social." Une fois inscrits gratuitement, les utilisateurs peuvent proposer les sorties de leur choix, pour boire un verre, profiter d'une visite touristique ou faire du sport et s'inscrire librement à des sorties créées par d'autres. Le déclic, ce diplômé en marketing et communication l'a eu lorsqu'il a quitté sa Normandie pour son premier travail à Reims et qu'il a pu se sentir seul par moments. "Je ne connaissais pas grand monde et je me suis dit qu'il manquait quelque chose pour que les gens qui ont les mêmes centres d'intérêt puissent se rencontrer facilement", explique-t-il.

Un lancement malgré la crise sanitaire

Licencié économique dans son emploi champenois, il revient en Normandie à Rouen avec la ferme idée de créer sa boîte. "J'ai fait une étude de marché, une formation d'entreprenariat et ensuite... le Covid est arrivé." La tuile pour un site de rencontres... Mais l'entrepreneur poursuit sa tâche, s'associe à un développeur, Samuel Guillot, et lance malgré tout Leizup, contraction de Leisure (loisir en Anglais) et de Up pour "plus de loisirs, tout simplement". La crise sanitaire apaisée, la communauté grandit, particulièrement à Rouen. Yoann Poher parle désormais de 40 000 rencontres grâce à Leizup. Et parmi les sorties organisées, des actions de solidarité comme des maraudes pour les plus démunis, qui ont touché l'entrepreneur et qu'il cherche désormais à encourager. "Pour Pâques, on a offert des chocolats à tous les Zuppers (les inscrits à la plateforme NDLR) pour qu'ils les offrent aux personnes dans le besoin sur la maraude."

Assez réservé, le visage de Yoann s'illumine quand il évoque les retours des utilisateurs. "Quelqu'un de nouveau à Rouen nous a remerciés pour l'impact qu'a eu Leizup dans sa vie. Il est arrivé pendant le Covid et ne connaissait personne, le message était vraiment touchant", explique-t-il pudiquement, sans donner plus de détails. "C'est pour ça qu'on travaille."

Désormais, Yoann et son équipe cherchent à affiner le modèle économique pour vivre de cette activité, en trouvant des partenariats avec des professionnels des loisirs, en sollicitant les collectivités intéressées par la thématique du lien social… Et si la plateforme reste gratuite, une version premium payante devrait bientôt être proposée aux utilisateurs.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Avec Leizup, Yoann Poher veut mettre le numérique au service du lien social