En ce moment : AMOUR TOUJOURS - CLARA LUCIANI Ecouter la radio

Normandie. Des progrès à faire sur la vaccination contre la rougeole

Santé. L'OMS et l'UNICEF s'inquiètent de l'augmentation des cas de rougeole dans le monde depuis le début de l'année 2022. En Normandie, aucun cas n'a été détecté, mais la couverture vaccinale ne permet pas l'éradication de la maladie.

Normandie. Des progrès à faire sur la vaccination contre la rougeole
Depuis le 1er janvier 2018, la liste des vaccins obligatoires pour les enfants est passée de trois à onze.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Unicef alertent sur la multiplication des cas de rougeole dans le monde, avec près de 80 % d'augmentation début 2022 par rapport à la même période l'année dernière.

Selon les deux organisations, les conditions seraient favorables à une flambée épidémique de la maladie. Le relâchement des mesures liées à la pandémie de Covid et le retard voire l'absence de la vaccination des enfants dans le monde pourraient expliquer en partie cette forte augmentation.

Le vaccin protège à vie

En France, la vaccination contre la rougeole est devenue obligatoire pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. "La première dose est administrée à 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois", indique le site de Santé publique France. Le vaccin ROR permet de se protéger de la rougeole, des oreillons et de la rubéole.

Les cas de rougeole sont donc limités sur notre territoire. Seuls seize cas ont été recensés en France en 2021, aucun dans notre région. Pas d'inquiétude à avoir, rassurent les professionnels de santé, tout en gardant un œil sur l'évolution du nombre de cas. "En 2021, il y avait encore peu de circulation de population. Aujourd'hui, on reste vigilant avec la levée des mesures barrières, la reprise des voyages et les exodes liés aux conflits dans certaines régions du monde", explique la docteure Christine Dupont, pédiatre à Mont-Saint-Aignan.

"C'est une maladie bénigne dans la plupart des cas, mais elle crée une baisse des défenses immunitaires, donc on attrape plus d'otites, de bronchites ou de gastro-entérite dans l'année qui suit la rougeole. C'est une maladie très contagieuse", poursuit la pédiatre.

La couverture vaccinale complète des petits normands n'a pas atteint les 95 % nécessaires à son éradication sur le territoire. Elle frôle les 86 % en Normandie, contre moins de 84 % en France. Elle progresse dans tous les départements depuis l'obligation de 2018, sauf dans l'Orne, selon le dernier bulletin régional de Santé publique France.

Enfant ou adulte, il faut tout simplement vérifier que vous êtes bien vacciné. Le fait de contracter la maladie ou d'être vacciné protège à vie. "Il faut avoir eu une dose de vaccin si vous êtes né avant 1980 et les deux doses si vous êtes né après. Regardez votre carnet de santé ou demandez à votre médecin si vous êtes à jour", conseille la docteure.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Normandie. Des progrès à faire sur la vaccination contre la rougeole