En ce moment : Les jours qui restent - Sylvain DUTHU Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

[Enquête] Procès de l'assassinat du père Hamel. Guy Coponet, miraculé : "Quelques jours avant, les images lui sont revenues"

Tribunal. Depuis lundi 14 février, les parties civiles affrontent l'épreuve du procès de l'assassinat du père Hamel, qui va durer un mois. Un processus douloureux et nécessaire.

[Enquête] Procès de l'assassinat du père Hamel. Guy Coponet, miraculé : "Quelques jours avant, les images lui sont revenues"
Méhana Mouhou est l'avocat rouennais de Guy Coponet, rescapé de l'attentat.

À 92 ans, le dos courbé par le poids de l'âge mais emprunt de dignité, Guy Coponet se lève à l'appel de son nom parmi les parties civiles, même si le président le prie de rester assis. Il est un miraculé. Présent au moment de l'assassinat du père Hamel, il est lui-même très grièvement blessé à l'arme blanche à la gorge. Il va littéralement "faire le mort" pour s'en sortir, in extremis. Les médecins eux-mêmes n'imaginaient pas sauver ce fidèle paroissien. Difficile alors d'imaginer son émotion dans la salle d'audience, à la lecture du rapport et des faits par le président. Il ne souhaite en tout cas pas donner d'interview pendant le procès.

Un témoignage pour le père Hamel
et pour son épouse

"Vous savez, il y a les flash-back, quelques jours avant le procès, les images lui sont revenues", indique son avocat rouennais, Mehana Mouhou. "On essaie de mettre de côté ses blessures, de les enfermer quelque part, et des fois, cela ne cicatrise pas. Plus le procès approche, plus l'image de l'assassinat du père Hamel, de son égorgement à lui et des coups de couteau qu'il a reçus dans le dos reviennent." Jeudi 17 février, il pourra raconter son histoire. Un témoignage qu'il attend avec impatience, selon son conseil. "Il va témoigner pour le père Hamel, c'est un trait d'union. Il pourra raconter l'horreur de ce 26 juillet." Un moment aussi pour se libérer. "Cela fait six ans qu'il attend ce procès. C'est trop long. Son épouse, Jeanine, est décédée en avril et elle ne verra pas ce procès. Il est aussi là pour témoigner des souffrances de son épouse."

• Lire aussi : Attentat. Le temps de la justice pour le père Hamel

Parmi les parties civiles, d'autres membres de la famille de Guy Coponet se sont constitués, comme des membres de la famille Hamel, dont la sœur du prêtre, Roseline. Elle aussi sera entendue jeudi 17 février. Des associations de victimes du terrorisme ont aussi fait la démarche. Et puis, Dominique Lebrun, l'archevêque de Rouen est aussi partie civile. Il disait se préparer au procès avec des questionnements sur ce moment où il croiserait le regard des accusés. "J'espère que mon cœur sera aimant et pardonnant", disait-il alors. "C'est encore un peu tôt pour le dire, admet l'archevêque à l'issue du premier jour d'audience. En tous les cas, il y a des sentiments forts de compassion pour ces hommes et pour leur famille." Impressionné par le dispositif, l'archevêque dit aussi sereinement ressentir un "sentiment d'admiration, une fierté de notre pays qui conduit sa justice avec autorité et humanité".

Les auditions vont se succéder pendant un mois, les débats permettant peut-être de se rapprocher de la vérité et de faire la lumière sur l'implication des accusés. Appelée à témoigner, la famille des accusés n'a parfois pas voulu répondre présente. Comme la mère de Rachid Kassim, sous traitement, qui a fait parvenir une lettre à la cour, lue par le président. "Je revis un cauchemar à chaque convocation, écrit-elle notamment. Je n'ai pas la force de témoigner. Je ne veux plus rien avoir à faire avec cet individu", ajoute-t-elle en évoquant son fils, présumé mort. Un temps sur la même ligne, les parents d'Adel Kermiche, l'un des assassins abattus par la police, ont finalement accepté de témoigner.

Un procès d'assises sur un mois

Saint-Étienne-du-Rouvray. Un procès d'assises sur un mois
Devant l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, une stèle rend hommage au père Hamel assassiné le 26 juillet 2016.

Le procès de l'assassinat du Père Hamel, devant la cours d'assises spécialement composée de Paris, s'est ouvert lundi 14 février et va se poursuivre jusqu'au 11 mars.

Les audiences ont débuté lundi 14 février et vont se poursuivre jusqu'au 11 mars. Un mois de débat pour tenter d'établir la vérité sur le rôle de chacun des quatre accusés, jugés pour complicité ou association de malfaiteurs terroriste criminelle. Parties civiles et témoins seront nombreux à s'exprimer à la barre, ce qui explique la durée du procès. Les premiers jours ont été consacrés au rappel des faits et à l'étude de la personnalité des accusés avant les premiers témoignages.

Verdict le 9 mars

Jeudi 17 février, c'est Guy Coponet, 92 ans, survivant de l'attentat, qui sera longuement entendu pour donner sa vision de l'horreur vécue ce 26 juillet 2016, lui qui a vu l'assassinat du père Hamel et qui a été lui-même grièvement blessé de plusieurs coups de couteau par les terroristes. Le même jour, seront entendus Roseline Hamel, la sœur du prêtre, ou encore Hubert Wulfranc, député de Seine-Maritime et maire de Saint-Étienne-du-Rouvray au moment des faits. Des membres de la famille des accusés se présenteront aussi à la barre. Après ces témoignages, viendront les interrogatoires des accusés, les 2, 3 et 4 mars. Lundi 7 mars est consacré aux plaidoiries des parties civiles puis aux réquisitions des avocates générales. Les plaidoiries de la défense sont prévues le mardi 8 mars. Le verdict devrait être rendu le 9 mars. Les accusés risquent jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle.

"Cela fait très longtemps qu'on s'y prépare", explique la rédactrice en chef de La Croix

Saint-Étienne-du-Rouvray. "Cela fait très longtemps qu'on s'y prépare", explique la rédactrice en chef de La Croix
Fabienne Lemahieu est rédactrice en chef du journal La Croix. - Maxime Matthys

Le journal chrétien La Croix s'est préparé à une couverture toute particulière de ce procès historique dont la victime a été tuée parce qu'elle était prêtre.

Comment vous préparez-vous à
la couverture de ce procès ?

Cela fait très très longtemps qu'on s'y prépare. La personne qui va suivre ce procès, c'est Guillaume Goubert, l'ancien directeur de La Croix, qui y sera tous les jours. Il était directeur au moment de l'attentat et de l'assassinat du père Hamel. Rien que ça, ça a du sens. Certaines journées un peu plus forte, il y aura un deuxième journaliste. On a eu un fort contenu en début de semaine, pour l'ouverture du procès, autant sur le journal que sur le numérique. On aura un compte-rendu quotidien des audiences et, une fois par semaine, un papier en plus dans nos pages.

Quelle est la particularité du traitement
de La Croix sur une telle actualité ?

Pour nous, il y a la couverture de ce procès d'assises, d'un acte terroriste. Mais c'est aussi le père Hamel qui a été assassiné : la figure d'un prêtre. On a décidé d'ouvrir notre contenu avec le texte d'un auteur, Arnaud Bertina, qui a été en résidence à Saint-Étienne-du-Rouvray. C'est entre l'enquête et la chronique sur une ville qui n'est pas dans la haine. On a eu aussi envie de faire honneur à la dimension interreligieuse de ce procès. C'est notre vision humaniste.

Le procès dure un mois. Comment maintenir l'intérêt du lecteur quotidiennement ?

On a vu pour les attentats du 13 novembre ou pour Charlie que tout n'est pas toujours aussi intéressant à restituer à nos lecteurs. On fait confiance au professionnalisme de Guillaume Goubert, qui saura nous dire au quotidien ce qui est intéressant.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Urgent vend maison
Urgent vend maison Ernes (14270) 241 000€ Découvrir
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
à louer maison jumelée à Darnetal...
à louer maison jumelée à Darnetal... Darnétal (76160) 545€ Découvrir
à vendre pour investisseur maison jumelée...
à vendre pour investisseur maison jumelée... Darnétal (76160) 115 000€ Découvrir
Automobile
Toile de tente en coton
Toile de tente en coton Rouen (76000) 350€ Découvrir
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Jeux : Gagnez votre barbecue à gaz
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
[Enquête] Procès de l'assassinat du père Hamel. Guy Coponet, miraculé : "Quelques jours avant, les images lui sont revenues"