En ce moment : J'ETAIS PAS LA - BIGFLO & OLI Ecouter la radio

Pays de Caux. Agriculteurs, vos ficelles et filets désormais recyclés en Normandie

Agriculture. L'usine Recyouest, basée à Argentan, a mis au point un procédé pour recycler ficelles et filets des balles de paille. Les agriculteurs du pays de Caux sont notamment appelés à participer à leur collecte.

Pays de Caux. Agriculteurs, vos ficelles et filets désormais recyclés en Normandie
Les agriculteurs sont invités à conserver les ficelles et filets usagés sur leur ferme et à les déposer régulièrement sur une centaine de points recensés par la chambre d'agriculture en Seine-Maritime.

La ficelle qui entoure une botte de paille pèse 140 grammes, environ 110 grammes pour le filet des roundballers. "Ce n'est rien du tout sur une balle de paille. Mais quand vous avez un troupeau… et multiplié par le nombre d'agriculteurs sur le département, cela fait de gros volumes !", constate Olivier Julien, agriculteur et administrateur de la coopérative agricole Noriap, en Seine-Maritime.

Unique au monde

Vendredi 21 janvier, il accueillait sur le point de dépôt de Thiètreville la députée Stéphanie Kerbarh, rapporteure de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire. Objet de la matinée : assister à une récolte de filets et ficelles issus des exploitations agricoles, qui seront bientôt recyclés en Normandie, au sein de l'usine Recyouest basée à Argentan, dans l'Orne. Il a fallu une dizaine d'années à sa fondatrice, Marcella Moisson, pour mettre au point un système unique au monde pour traiter ces déchets agricoles, composés à la fois de textile et de plastique, ce qui rendait jusqu'ici impossible leur recyclage.

Plus de 25 000 tonnes potentielles

"C'est une solution de nettoyage mécanique à sec, sans eau, détaille-t-elle. Les filets et ficelles forment une grosse pelote de laine que l'on découpe finement, qu'on étire, on effiloche, etc. Au fur et à mesure, cela va nettoyer la fibre et permettre d'obtenir une nouvelle matière première." Marcella Moisson estime le potentiel à recycler en France à 11 000 tonnes de filets et 15 000 tonnes de ficelles.

La députée Stéphanie Kerbarh entourée de Marcella Moisson de Recyouest et Christophe Grison d'Adivalor.

Pour récolter les filets et ficelles usagés, Recyouest collabore avec la société Adivalor, qui collecte également les bidons d'engrais ou les big bag entourant les roundballers, dans les coopératives comme Noriap. "Grâce au recyclage, on obtient de nouvelles matières plastiques qui permettent de réaliser des tuyaux ou des gaines pour le BTP, du mobilier urbain, des cagettes…, précise son président, Christophe Grison. Il n'y a pas que la poubelle jaune à la maison, les déchets agricoles aussi ont une deuxième vie."

Les agriculteurs du pays de Caux invités à recycler leurs ficelles

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Pays de Caux. Agriculteurs, vos ficelles et filets désormais recyclés en Normandie